3 min de lecture Sondage

Violences sexuelles dans le patinage : 65% des Français ne sont pas surpris

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama porte sur les accusations d'abus sexuels émises par la patineuse Sarah Abitbol et sur leurs conséquences chez les Français.

Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis le 26 janvier 2003 à Malmö
Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis le 26 janvier 2003 à Malmö Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

82% des Françaises et des Français ont entendu parler des accusations de viol de la patineuse Sarah Abitbol contre son ancien entraîneur Gilles Beyer et un tiers ont échangé sur le sujet ces derniers jours. 65% des sondés n'ont pas été surpris par ces révélations. 78% du grand public estime que c'est le signe qu'il y a un grave problème d'abus sexuels dans le sport.

Très largement, les Français pensent que ces affaires abîment l'image du sport en général, prouvent que les responsables et les personnalités politiques sont incapables d'agir efficacement et décrédibilisent l'image des Fédérations sportives. Enfin, près de 8 Français sur 10 estiment que la ministre des Sports Roxana Maracineanu a eu raison de demander la démission de Didier Gailhaguet, le président de la Fédération des sports de glace.

Voici les principaux enseignements de la dernière enquête réalisée par Odoxa pour RTL et Groupama. Le sondage a été réalisé sur internet les mercredi 5 et jeudi 6 février 2020 auprès d'un échantillon de 1.005 personnes âgée de 18 ans et plus. Découvrez le détail ci-dessous, en trois points majeurs. 

1. 65% des Français pas surpris

Les révélations de Sarah Abitbol dans le livre Un si long silence (chez Plon) surviennent dans un contexte de libération de la parole, initiée par le mouvement "MeToo". La quasi-totalité des Français (82%) ont a entendu parler et cela a été un sujet de discussion pour 33% d’entre eux. 

À lire aussi
La skieuse freestyle Perrine Laffont chez elle en Ariège le 23 mars 2020 sondage
Confinement : musculation, fitness et gym en tête des activités sportives pratiquées

Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un sujet réservé aux femmes : les hommes sont même proportionnellement un peu plus nombreux à en avoir parlé autour d’eux (36% contre 30% des femmes). D'autre part, 65% des Français ne se disent pas surpris par ces révélations. 

65% des Français pas surpris
65% des Français pas surpris Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

2. Pas des cas isolés

Plus grave encore pour le monde du sport, seulement 20% des sondés pensent qu'il  s'agit pas cas isolés. La quasi-totalité des Français (78%) considère au contraire que c’est le signe qu’il y a un grave problème d’abus sexuels dans le sport. Les femmes le pensent encore plus que les hommes (83% contre 73%).

Pas des cas isolés
Pas des cas isolés Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

3. Personne n'est épargné

S’ils ne sont globalement pas surpris, les Français sont loin de banaliser ou de relativiser le problème des scandales sexuels dans le sport et ils n’épargnent personne. Pour 77% d’entre eux, ces affaires décrédibilisent l’image des fédérations sportives. Ils sont aussi nombreux (77%) à considérer qu’elles prouvent que les responsables politiques sont incapables d’agir efficacement.

Pour 79% d’entre eux, ces affaires abîment l’image du sport en général. Il va surtout falloir prouver aux Français que des garde-fous sont mis en place si l’on souhaite éviter que les terrains soient désertés. Car pour 87% d’entre eux, ces affaires vont inciter les parents à être plus prudents avant de confier leur enfant à un club sportif.

Personne n'est épargné
Personne n'est épargné Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

4. Maracineanu a eu raison

La ministre des Sports et le président de la Fédération des sports de glace se livrent à une bataille médiatique, la première exigeant la démission du second qui ne souhaite pas quitter son poste.

Considérant que Didier Gailhaguet ne peut se dédouaner de sa responsabilité, Roxana Maracineanu a opté pour une stratégie d’exemplarité et de probité totale. Elle est très majoritairement soutenue dans sa démarche.

78% des Français jugent qu’elle a eu raison. Cette opinion est très majoritairement partagée par les hommes (75%) comme par les femmes (80%), par les jeunes (69% des moins de 25 ans) comme les plus âgés (83%).

Maracineanu a eu raison
Maracineanu a eu raison Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sondage Patinage Abus sexuel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants