1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : "un jour, on va avoir des morts", déplore Marc Madiot
1 min de lecture

Tour de France : "un jour, on va avoir des morts", déplore Marc Madiot

Alors que la troisième étape du Tour de France a été marquée par de nombreuses chutes, Marc Madiot, manager de l'équipe française Groupama-FDJ, a poussé un violent coup de gueule.

La violente chute de Caleb Ewan lors de la troisième étape du Tour.
La violente chute de Caleb Ewan lors de la troisième étape du Tour.
Crédit : BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Christian Ollivier - édité par Mélanie Costa

"On ne peut pas continuer comme ça", a déploré le manager de l'équipe française Groupama-FDJ, Marc Madiot, alors que la troisième étape du Tour de France a été marquée par de nombreuses chutes, ce lundi 28 juin. L'étape bretonne a été remportée par le Belge Tim Merlier, devant son compatriote Jasper Philipsen. Le Français Nacer Bouhanni a, quant à lui, terminé troisième. 

Un final, trop mouvementé et trop dangereux, que Caleb Ewan et Peter Sagan n'ont pas pu disputer, car projeté sur le bitume après un sérieux accrochage. Un chamboule-tout chaotique inauguré quelques kilomètres auparavant déjà, avec les slovènes Tadej Pogacar et Primoz Roglic, vainqueurs et deuxièmes du tournoi l'an passé. Cette chute les rétrograde très sérieusement au classement général, dont le leader reste Mathieu van der Poel, devant Julian Alaphilippe, hors de danger. 

Marc Madiot, a alors poussé un violent coup de gueule, à la suite de ces nombreuses chutes. "Au-delà de mes coureurs, je suis père de famille, il y a beaucoup de familles qui regardent le tour de France à la télévision. Moi, ce soir, je n'ai pas envie que mon gamin soit coureur cycliste professionnel", a-t-il regretté. 

"On ne peut pas continuer comme ça. Ce n'est plus du vélo. Il faut qu'on soit capable de dire, ça ne va plus. Parce que si on ne le fait pas, un jour, on va avoir des morts. Moi, je n'ai pas envie d'aller téléphoner à la famille d'un de mes coureurs", a conclu, Marc Madiot, énervé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/