1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : Alaphilippe "aura des occasions de semer la panique", selon Prudhomme
2 min de lecture

Tour de France : Alaphilippe "aura des occasions de semer la panique", selon Prudhomme

INVITÉ RTL - Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme estime que, cette année, le parcours n'est pas défavorable pour le Français, Julian Alaphilippe.

Christian Prudhomme à Nice le 19 août 2020
Christian Prudhomme à Nice le 19 août 2020
Crédit : Valery HACHE / AFP
Christian Prudhomme était l'invité de RTL
09:17
Christian Prudhomme était l'invité de RTL
09:17
- édité par Mélanie Costa

Alors que la 108ème édition du Tour de France démarre ce samedi 26 juin, au départ de Brest, en Bretagne, le directeur de l'événement, Christian Prudhomme souligne que le cycliste Français, Julian Alaphilippe, aura des "occasions de semer la panique".

Julian Alaphilippe "aura, avec des coureurs comme Van der Poel ou comme Van Aert, des occasions de semer la panique dans la première semaine. Et peut-être aussi de semer tout court certains de ses rivaux pour le classement général", explique Christian Prudhomme, qui se veut rassurant. 

En rappelant le tracé du Tour, le directeur de l'événement soutient : "Il y a moins d'arrivée au sommet, c'est une certitude, trois. En général, on en a quatre ou cinq. On a des arrivées au bas des descentes, c'est un descendeur hors paire". Et de détailler : "On fait étape au Grand-Bornand, où il a remporté sa première victoire sur le Tour. On fait étape à la principauté d'Andorre, où il habite. Mais voilà, ce n'était pas fait pour lui, c'est un peu le hasard, mais toujours est-il en effet que ce parcours ne lui est pas défavorable". 

Des précautions sur le plan sanitaire

Christian Prudhomme rappelle également que le passe sanitaire sera obligatoire lors des quatre premières étapes en Bretagne, "avant la limite du 30 juin". "Pour la suite, on ne sait pas encore si ce passe sanitaire restera. Cela dépendra des décisions des autorités et des préfets", insiste le patron du Tour de France. 

À lire aussi

"Sachant que le bon sens indique à chacun qu'il faut porter le masque quand on va sur les routes du Tour et pas seulement parce qu'on est contraint de le faire dans les installations", recommande Christian Prudhomme. "Je préfère qu'on prenne davantage de précautions que pas assez", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/