1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2021 : "Une édition débridée, peut-être même sauvage", estime Prudhomme
2 min de lecture

Tour de France 2021 : "Une édition débridée, peut-être même sauvage", estime Prudhomme

INVITÉ RTL - S'il concède sans mal qu'il "n'y a pas eu vraiment de suspense pour le maillot jaune", le patron du Tour de France sort satisfait de Grande Boucle achevée dimanche 18 juillet.

Christian Prudhomme à Rotterdam le 6 mai 2021
Christian Prudhomme à Rotterdam le 6 mai 2021
Crédit : ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP / AFP
Tour de France 2021 : "Une édition sauvage" pour le patron de l'épreuve
06:39
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Le grand livre du Tour de France 2021 s'est refermé dimanche 18 juillet sur les Champs-Élysées à Paris, un peu plus de trois semaines après le départ de Brest. Pour le patron de l'épreuve, cette 108e édition de la Grande Boucle aura été "complètement débridée, peut-être même sauvage".

"La règle était devenue : soit victoire de Cavendish au sprint, soit il y a une échappée, en général solitaire, poursuit Christian Prudhomme. C'est un peu comme si la nouvelle génération de coureurs courrait à l'ancienne (...) Il y a eu des attaques sans arrêt pendant trois semaines".

L'homme de 60 ans concède "une domination, oui, très forte de Pogacar, sans aucun doute, mais pas de son équipe, qui n'a pas mis le Tour sous cloche comme avait pu le faire autrefois Sky, Ineos ou Jumbo-Visma. Mais oui, une supériorité écrasante (du Slovène, ndlr) dans les Alpes. Il n'y a pas eu vraiment de suspense pour le maillot jaune".

Pogacar a incontestablement un talent

Christian Prudhomme

"En revanche, il y a eu des étapes absolument étincelantes, souligne l'ancien journaliste, avec un début de Tour de France magnifique, le maillot jaune de Julian Alaphilippe, les larmes du petit-fils de Poulidor, Mathieu van der Poel, les larmes, aussi, de Mark Cavendish, qui regagne des années après, qui égale le record de 34 victoires d'étape de Eddy Merckx".

À écouter aussi

Enfin, Christian Prudhomme tient à nuancer les doutes entourant les performances du vainqueur pour la deuxième année de suite à seulement 22 ans. "Pogacar a gagné le Tour de l'Avenir, qui est le Tour de France des jeunes ; il a fini 3e de son premier grand Tour, la Vuelta, à 20 ans avec trois victoires d'étape. Il a incontestablement un talent, inné et précoce". 

"Dans son entourage, on pourrait faire mieux, je vous le concède, je ne change absolument rien à ce que j'ai pu dire il y a une dizaine d'années sur les gens qui sont à la tête de son équipe", conclut le patron du Tour. Rendez-vous en octobre pour la présentation du Tour 2022, qui s'élancera de Copenhague.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/