2 min de lecture Tour de France

Tour de France : À 100 ans, Émile Idée est le doyen des coureurs français

Vainqueur d'une étape sur le Tour en 1949, Émile Idée continue, plus de 70 ans plus tard, à suivre la course.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Tour de France : À 100 ans, Émile Idée est le doyen des coureurs français Crédit Image : Agnès Bonfillion | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Victor Goury-Laffont

En juillet dernier, il fêtait ses 100 ans. Émile Idée, qui habite désormais une petite commune du Val de Marne, est le plus ancien coureur cycliste français encore vivant. Il suit le Tour de France à la télévision, comme de nombreux français, à une différence près : lui, l'a déjà couru. 

Souriant, autonome, sportif : difficile de croire que cette homme a plus de 80 ans. En 1949, il remporte une étape du Tour, entre Toulouse et Nîmes. Ce jour là, il était plus déterminé que jamais : "Je roulais trop vite ! Il y avait un Italien avec nous, je lui ai dit : 'si tu me sautes à l'arrivée, je te casse la tête'".

Sept ans auparavant, en 1942, c'est contraint et forcé qu'Émile Idée participe à la Grande Boucle, alors que les Allemands veulent absolument que l'événement ait lieu. "Jean Leulliot organisait la course, et je lui ai dit que je ne voulais pas la faire", explique l'ancien athlète, "Il m'a répondu que si je ne faisais pas la course, il me dénoncerait aux Allemands et qu'ils m'enfermeraient". 

Un tour sous l'occupation et sans ferveur populaire. Il faut attendre 1947 pour que la Grande Boucle retrouve son public, et Émile ses supporters. 

Toujours son vélo d'époque

À lire aussi
Deux gardes à vue sont en cours pour des soupçons de dopage chez Arkéa-Samsic. dopage
Tour de France : deux gardes à vue pour des soupçons de dopage chez Arkéa-Samsic

Émile Idée, surnommé "le Roi de Chevreuse", décroche ses podiums surtout dans le critérium national, le Championnat de France, notamment sur la course Paris-Reims, et remporte de nombreux grands prix et autres circuits. 

"À chaque fois qu'on crevait, fallait qu'on change notre moyeu tout seul", détaille l'ancien coureur, "avec l'effort qu'on fait pour revenir, on ne va pas au bout". Lorsqu'il regarde le Tour de France aujourd'hui, Émile Idée se dit qu'il "aurait mieux aimé vivre à cette période-ci", tout en espérant que "ils ne se dopent plus maintenant". 

Dans les années 40, "il y avait déjà des dopages", explique-t-il, affirmant qu'il ne l'a jamais fait. Quand il voit les performances des coureurs actuels, "parfois", il se dit que "ils doivent être dopés". 

Émile Idée le reconnaît volontiers : le vélo participe à sa longévité. Le modèle de l'époque, en aluminium n'est jamais très loin. Il y a encore deux ans, il partait de temps en temps faire un tour au bois de Vincennes. Désormais, il s'en sert dans son salon, grâce à un home trainer. Il suffit de bloquer les deux roues, et pédaler.

Les tours, désormais, c'est à pied ou en voiture. Et à 100 ans, forcément moins loin qu'avant. Très entouré par ses enfants et petits-enfants, il n'a désormais qu'un souhait : "vivre encore quelques années". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Cyclisme Vélo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants