1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tennis : pour Benoît Paire, le circuit ATP est "triste, ennuyeux, ridicule"
2 min de lecture

Tennis : pour Benoît Paire, le circuit ATP est "triste, ennuyeux, ridicule"

Le tennisman français regrette les conditions sanitaires imposées par les organisateurs de tournois et l'accumulation de matchs dans des stades à huis clos.

Benoît Paire à l'ATP Cup, le 6 janvier 2020.
Benoît Paire à l'ATP Cup, le 6 janvier 2020.
Crédit : Patrick HAMILTON / AFP
Quentin Marchal & AFP

"Le circuit ATP est devenu triste, ennuyeux et ridicule...". C'est par ses mots que Benoît Paire s'est illustré par une nouvelle déclaration fracassante et a affiché son blues, ce vendredi 12 mars, sur les réseaux sociaux. Le tennisman français a par ailleurs expliqué que malgré les difficultés psychologiques liées à la pandémie, il entendait continuer d'essayer de "kiffer" sur les courts.

"Je sais, vous allez dire 'tu te rends pas compte de la chance que tu as bla-bla-bla', mais jouer dans des stades à huis clos sans aucune ambiance c'est pas pour ça que je joue au tennis", explique-t-il dans un message sur Instagram, deux jours après une prestation plus que piteuse au tournoi de Santiago du Chili.

Classé 29e mondial au classement ATP, Benoît Paire est l'un des joueurs qui a subi avec le plus de difficultés les conditions sanitaires imposées par les organisateurs de tournois depuis l'été dernier. 

Contraint à plusieurs semaines d'isolement total dans un hôtel de New York pour avoir été testé positif à la Covid-19 avant le début de l'US Open en septembre, puis à quatorze jours de confinement réglementaire à son arrivée à Melbourne pour l'Open d'Australie en janvier sans autorisation de sortie pour avoir été cas contact dans l'avion, le Français peine à retrouver la passion qui l'anime.

Un début d'année cauchemardesque

À lire aussi

Après le Majeur australien, Benoît Paire est parti en Amérique du Sud car il espérait y profiter de conditions de vie plus ouvertes. Mais sur le court, il a enchaîné les déboires avec une crise de colère et une élimination au premier tour à Buenos Aires puis une nouvelle élimination dès le premier tour à Santiago dans une apathie presque inquiétante.

"Il me faut du temps pour m'adapter à ce pseudo circuit ATP, mais je vais faire les efforts pour essayer de retrouver juste le plaisir de jouer au tennis", affirme-t-il en confirmant qu'il va s'aligner au tournoi d'Acapulco, du 15 au 20 mars puis au Master 1000 de Miami entre le 24 mars et le 4 avril.

"Mon objectif sera juste d'avoir le sourire sur le terrain et kiffer taper dans une balle, que je gagne ou que je perde, je m'en fous royalement", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/