1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tennis : pourquoi Benoît Paire veut lancer sa propre marque avec un cocktail comme logo
1 min de lecture

Tennis : pourquoi Benoît Paire veut lancer sa propre marque avec un cocktail comme logo

ÉCLAIRAGE - Le tennisman français de 31 ans n'a pas accepté de revoir son contrat avec son équipementier à la baisse. Il a désormais une idée derrière la tête.

Benoît Paire à Roland-Garros le 30 septembre 2020
Benoît Paire à Roland-Garros le 30 septembre 2020
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Tennis : pourquoi Benoît Paire veut lancer sa propre marque avec un cocktail comme logo
01:34
Isabelle Langé & Gregory Fortune

Début d'Open d'Australie très compliqué pour les Français. Comme Gaeël Monfils, Gilles Simon ou Jérémie Chardy - Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont déclaré forfait -, Benoît Paire a été sorti dès le premier tour, battu en quatre sets (6-2, 2-6, 7-6, 7-5) par le 79e joueur mondial, le Biélorusse Egor Gerasimov.

"Je suis content de ce que j'ai fait aujourd'hui, je suis très content de mon niveau, de ce que j'ai produit", a pourtant déclaré l'Avignonnais de 32 ans, 29e au classement ATP, avant de décocher une flèche en direction des organisateurs : "Mais ce tournoi, c'est vraiment de la merde".

Le grand barbu (1,96 m) a ensuite expliqué pourquoi il n'a pas souhaité renouveler son contrat avec son équipementier, qui lui demandait de revoir ses prétentions. "Je n'ai pas accepté que ça baisse parce que je sais que à côté de ça ils ont signé pour d'autres personnes assez chères, donc je savais qu'il y avait de l'argent".

J'ai envie de faire quelque chose de décalé

Benoît Paire

Du coup, Benoît Paire s'est acheté sur internet un lot de tee-shirts unis et sans logo, qu'il pourra "déchirer, enfin je n'en ai rien à... Ce n'est pas très grave". Surtout, il a une idée derrière la tête : lancer sa propre marque, avec un logo très personnalisé. "Ça serait un verre de cocktail. J'ai envie de faire quelque chose de décalé, quelque chose qui me plaît".

À lire aussi

"Je vais essayer de faire quelque chose de très classe, parce que moi je trouve que pour être sur un court de tennis il faut être assez classe", poursuit-il. Classe comme les cocktails qu'il se concoctait pour ses apéros virtuels avec son copain, le Suisse Stan Wawrinka, lors du premier confinement au printemps dernier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/