1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. VIDÉO - Benoît Paire perd (encore) ses nerfs avant de provoquer sur Twitter
2 min de lecture

VIDÉO - Benoît Paire perd (encore) ses nerfs avant de provoquer sur Twitter

L'Avignonnais a encore défrayé la chronique en piquant une colère sur le court, avant de répondre à ses détracteurs via son compte Twitter.

Benoît Paire à l'ATP Cup, le 6 janvier 2020.
Benoît Paire à l'ATP Cup, le 6 janvier 2020.
Crédit : Patrick HAMILTON / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

Benoît Paire a ajouté un chapitre à sa légende de joueur de tennis, et alimenté un peu plus sa réputation de trublion. C'est du moins ce que diront ses partisans. Ses détracteurs quant à eux pourraient profiter du match du Vauclusien au tournoi de Buenos Aires pour finir de lui tailler un costume qu'il semble aimer porter.

Alors que le joueur, 29e au classement ATP et tête de série numéro 3 en Argentine, affrontait le joueur local Francisco Cerundolo en huitièmes de finale, son caractère sanguin est remonté à la surface à la vitesse d'un service sur gazon. Bien qu'ayant emporté le premier set 6-4, Benoît Paire a perdu le fil de son jeu avec beaucoup de fautes directes, ce qui a sans doute fait flancher sa patience et son self-control. 

Au début du deuxième set, l'arbitre a accordé un point à Cerundolo que le Français a vivement contesté. Paire y est allé de ses insultes (un très distingué p**e) et d'un crachat sur le court en terre battue. Des comportement que le très feutré tennis sanctionne par un point de pénalité. À la reprise du jeu, on a cru que le barbu d'Avignon allait reprendre ses esprits à la suite de son débreak, mais que nenni. 

Un doigt d'honneur sur Twitter

Le deuxième set a été perdu 6-3, et le dernier 6-1. Clou du spectacle, Benoît Paire a balancé une dernière double faute pleine de nonchalance, et pour le moins irrespectueuse du jeu, pour en finir avec le match et son aventure argentine. Une fin en eau de boudin à laquelle le joueur a tenu à ajouter une scène additionnelle. 

À lire aussi

Sur Twitter, et sans doute pour répondre au torrent de critiques (voire pire), Benoît Paire a affiché son palmarès en carrière, à savoir 3 titres, 225 victoires pour 243 défaites, et plus de 8,5 millions de dollars à 32 ans. Le tout accompagné du commentaire "finalement ça vaut le coup d’être nul", et d'un très élégant emoji "doigt d'honneur". 

Un prize money confortable qui impressionnera le citoyen lambda, sans faire sourciller les cadors du circuit, et un bilan sportif qui ne fait pas trembler le monde du tennis. Un peu comme Benoît Paire, hélas, depuis quelques temps. Mais on doit lui concéder que dans un sport individuel, son comportement ne pénalise et ne regarde après tout que lui-même.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/