1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tennis : les juges de ligne bientôt définitivement remplacés par des robots ?
1 min de lecture

Tennis : les juges de ligne bientôt définitivement remplacés par des robots ?

ÉCLAIRAGE - Depuis la reprise du circuit à la fin de l'été dernier, la plupart des tournois, excepté Roland Garros, se sont disputés sans juge de ligne, officiellement pour des raisons sanitaires. Mais l'expérience pourrait bien durer.

L'Américaine Venus Williams à Melbourne le 10 février 2021
L'Américaine Venus Williams à Melbourne le 10 février 2021
Crédit : WILLIAM WEST / AFP
Tennis : les juges de ligne bien tôt remplacés par des robots ?
01:28
Isabelle Langé & Gregory Fortune

C'est une petite révolution qu'est en train de vivre le tennis en terme d'arbitrage. Depuis la reprise du circuit à la fin de l'été dernier, la plupart des tournois, excepté Roland Garros, se sont disputés sans juge de ligne, officiellement pour des raisons sanitaires. Les juges sont devenus virtuels, comme c'est le cas en ce moment à l'Open d'Australie. Une expérience qui pourrait bien durer.

L'annonce d'une balle faute se fait donc par la "voix" d'un robot. Sur le court à Melbourne, il y a bien l'arbitre de chaise et les ramasseurs de balle mais plus de juges. Afin de minimiser le nombre de personne sur le court, les organisateurs ont adopté ce système 2.0. Et pour le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, c'est l'avenir. "La technologie est tellement avancée maintenant, il n'y a aucune raison de conserver des juges de ligne sur le court". 

Pour les joueurs, souvent paranos envers l'arbitrage, c'est effectivement moins de polémiques et de prise de tête. Gilles Simon est le premier à le reconnaître. Toutefois, le Français émet quand même quelques doutes avec cet arbitrage informatisé. "Le problème principal, c'est que ce n'est pas précis du tout. Il y a vraiment de gros écarts, surtout sur une surface comme ici où tu vois bien les traces, et tu vois bien que celle qui est annoncée elle n'est pas là où il y a la trace".

Le nom d'un sponsor à la place du mot "dehors" ?

Mais les organisateurs, qui cherchent toujours la rentabilité, pourraient bien se laisser séduire définitivement. Certains imaginent même pousser encore plus loin et remplacer les annonces de la machine pour dire "faute" ou "dehors" par le nom d'un sponsor.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/