2 min de lecture Voile

Route du Rhum 2018 : départ canon pour les trois trimarans volants

Le départ de la 11e Route du Rhum a été donné ce dimanche 4 novembre, avec déjà trois bateaux lancés à plus de 30 nœuds de moyenne.

Le bateau de François Gabard pour la Route du Rhum 2018
Le bateau de François Gabard pour la Route du Rhum 2018 Crédit : Damien MEYER / AFP
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

C’est à 14 heures précise que le départ de la 11e édition de la Route du Rhum a été donné depuis le ferry "Pont Aven", départ donné sous le soleil et sur une mer quasi plate au large de la pointe du Grouin où le public était nombreux amassé sur la falaise.

Très vite, les trois "Ultime" volants (Macif, Edmond de Rothschild et Banque Populaire) ont pris le commandement de la flotte composée de 123 bateaux répartis en cinq catégories.

A plus de 30 nœuds de moyenne c’est Sébastien Josse sur Edmond de Rothschild qui a passé la bouée du cap Fréhel en tête après seulement 34 minutes, talonné de près par François Gabart sur Trimaran Macif qui sitôt la bouée passée a pris le commandement de la course et mis le cap sur l’île de Bréhat et la Bretagne.

L’écart après une heure de course était déjà important entre le trio de tête et les deux autres Ultime favoris (mais non volants) Sodebo de Thomas Coville et Idec Sport de Francis Joyon qui est à la barre du trimaran qui a remporté aux mains de Franck Cammas puis Loick Peyron, les deux dernières éditions.

À lire aussi
Des Imoca à l'entrainement avant la Vendée-Artique-Les Sables voile
Voile : Vendée-Arctique-Les Sables, dernière répétition avant le Vendée Globe

Si les conditions de course étaient parfaites au départ, ce ne sera pas le cas dès la nuit de dimanche, et encore moins dans la nuit de lundi à mardi où une forte dépression est attendue avec des rafales à près de 50 nœuds mais surtout des creux en mer de près de 8 mètres.

Aussi, la direction de course a indiqué aux bateaux les moins rapides qu’ils pourraient se mettre à l’abri dans les ports Bretons qui sont mis en alerte et prêts à accueillir ceux qui le veulent. Une escale forcée qui pourrait être longue car dès mardi c’est une succession de dépression qui est attendu sur la tracé qui mène les bateaux jusqu’en Guadeloupe.

Selon les estimations, et en fonction de la météo, les Ultime les plus rapides devraient pulvériser le record établi il y a quatre ans par Loïck Peyron qui avait mis 7 jours et 15 heures

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Route du Rhum Saint-Malo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants