1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Romain Grosjean en IndyCar : "Pas d'appréhension à remonter dans la voiture"
2 min de lecture

Romain Grosjean en IndyCar : "Pas d'appréhension à remonter dans la voiture"

RÉACTION - Le pilote franco-suisse de 34 ans disputera en 2021 le championnat américain Indycar avec l'écurie Dale Coyne Racing. "Aujourd'hui les choses évoluent bien et oui, j'aime encore le sport automobile", confie-t-il.

Romain Grosjean à Singapour le 22 septembre 2019
Romain Grosjean à Singapour le 22 septembre 2019
Crédit : Mladen ANTONOV / AFP
Romain Grosjean : "Non, il n'y pas d'appréhension à remonter dans la voiture"
00:41
Frédéric Veille

Un peu plus de deux mois à peine après son effroyable accident au Grand Prix de Bahreïn en Formule 1, Romain Grosjean a annoncé son retour dans une monoplace en 2021, mercredi 3 février. Le pilote franco-Suisse de 34 ans disputera le championnat américain Indycar avec l'écurie Dale Coyne Racing. Il avait reçu cette offre bien un mois après son accident, le 31 octobre, à la veille du GP d'Emilie-Romagne sur le circuit italien d'Imola.  
 
"C'est vrai que après l'accident de Bahreïn je me suis posé la question : est-ce que je vais continuer le sport automobile ou pas ?, confie celui qui a disputé 179 GP de F1 en 10 saisons (2009 avec Renault, 2012-2015 avec Lotus et 2016-2020 avec Haas). Et puis très rapidement dans ma tête ça a été clair que j'avais envie de continuer. L'IndyCar aujourd'hui c'est vraiment le projet qui me plaisait le plus".

A-t-il peur de remonter dans une voiture de course ? "Non il n'y a pas d'appréhension, assure-t-il. Peut-être la seule appréhension qui existe aujourd'hui, c'est les mains. Il va falloir voir commet ça évolue, surtout la main gauche, elle ne sera probablement pas à 100% pour le premier test qui a lieu le 22 février. Mais la première course de la saison c'est mi-avril (le 18 au Grand Prix d'Alabama, ndlr), donc d'ici-là je pense que j'aurais tout récupéré".

Oui, j'aime encore le sport automobile

Romain Grosjean

"Aujourd'hui les choses évoluent bien et oui, j'aime encore le sport automobile. J'ai envie de partir sur un projet qui m'excite et qui est très différent de ce que j'ai connu. Je me sens super bien accueilli, je me réjouis de découvrir ça en vrai". Grosjean rejoint aux États-Unis deux autres "Frenchies", Sébastien Bourdais, quatre fois champion de ChampCar, la série qui a précédé l'Indycar (de 2004 à 2007), et Simon Pagenaud, sacré en IndyCar en 2016 et vainqueur en 2019 des prestigieux 500 Miles d'Indianapolis. 

Indianapolis, justement, Grosjean n'ira pas cette année. "Je devais initialement faire toute la saison, les ovales inclus, mais après l'accident je ne me sentais pas de faire les deux 'superspeedways' qui sont au Texas et à Indianapolis, même si c'est sûr que je rêverais de gagner les 500 Miles", a-t-il expliqué.

À lire aussi

"Je ne me sens pas de le faire par rapport à ma famille, à mes enfants, qui ont vécu un truc indescriptible à Bahreïn, en regardant la télé à la maison, et je n'ai pas envie qu'ils se retrouvent dans la même situation encore". Il disputera 12 des 16 courses au programme cette saison.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/