1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Neymar, Osaka, Biles... Les athlètes brisent le tabou de la santé mentale
2 min de lecture

Neymar, Osaka, Biles... Les athlètes brisent le tabou de la santé mentale

Les déclarations de Neymar sur son avenir professionnel ont une nouvelle fois mis la focale sur les difficultés mentales auxquelles peuvent faire face les athlètes.

Neymar à la Copa America à Rio de Janeiro le 2 juillet.
Neymar à la Copa America à Rio de Janeiro le 2 juillet.
Crédit : MAURO PIMENTEL / AFP
Victor Goury-Laffont

"Je ne suis pas sûr d'avoir encore la force mentale pour penser au football" : c'est par cette phrase que Neymar a secoué, ce dimanche 10 octobre, la planète football. Dans un extrait du documentaire de Dazn Neymar Jr And The Line Of Kings, le Brésilien confie qu'il pense que la Coupe du monde 2022 au Qatar "sera [sa] dernière".

À 29 ans, l'attaquant du PSG semble pourtant promis à plusieurs années supplémentaires au haut niveau. D'autant plus lorsque l'on voit des parcours de joueurs comme Cristiano Ronaldo, 36 ans, ou Lionel Messi, 34 ans, la trentaine entamée et toujours compétitifs.

Mais sa déclaration, publiée lors de la Journée mondiale de la santé mentale, lève une nouvelle fois le voile sur les difficultés psychologiques auxquelles peuvent être confrontés les athlètes de haut niveau. Une problématique déjà exposée lors de cet été 2021 par les propos de Naomi Osaka et Simone Biles.
La joueuse de tennis japonaise avait, pendant Roland-Garros, fait part de son intention de ne pas participer aux conférences de presse, expliquant avoir "souvent le sentiment que la santé mentale des athlètes n'est pas prise en compte". En réponse, l'organisation du tournoi l'avait menacé d'exclusion, ce qui l'a poussé à se retirer d'elle-même de la compétition. Peu après, la gymnaste américaine Simone Biles décidait de ne pas participer à la finale olympique par équipe de sa discipline, citant elle aussi une volonté de se préserver mentalement.

Des difficultés pour 35% des athlètes

Ces cas, particulièrement médiatisés et qui ont parfois valu aux athlètes des critiques, ne sont pas les seuls. Fin 2020, l'ancien joueur du PSG Gregory Van der Wiel avait par exemple évoqué des "crises de paniques" vécues après une séries d'échecs sportifs.

À lire aussi

En 2018 et 2019, la commission médicale et scientifique du Comité International Olympique (CIO) s'était penché sur la question. "Je pense que les athlètes qui parlent franchement de problèmes dont d'autres ont eu du mal à s'ouvrir peuvent être d'un grand secours, surtout s'il s'agit d'athlètes de haut niveau et célèbres", avait expliqué, lors d'une conférence, Richard Budgett, directeur scientifique du CIO. On peut en effet aisément comprendre que les athlètes s'inquiètent en permanence pour leur sélection et qu'ils veuillent paraître aussi solides que possible".

Selon le CIO, les recherches scientifiques indiquent que jusque 35% des athlètes de haut niveau vivent, à un moment ou un autre de leur carrière, des difficultés liées à leur santé mentale. Certaines organisations sportives professionnelles mettent en place des structures pour faciliter la tâche aux athlètes qui nécessiteraient de l'accompagnement. En Amérique du Nord, la Ligue Nationale de Hockey (NHL) a mis en place un programme d'aide destiné aux joueurs, qui leur permet de prendre leurs distances avec le jeu. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.