1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Marathon de Paris : en plein scandale, Clémence Calvin bat le record de France
2 min de lecture

Marathon de Paris : en plein scandale, Clémence Calvin bat le record de France

L'athlète française, ciblée par deux enquêtes et accusée de s'être soustraite à un contrôle antidopage au Maroc, a battu le record de France du marathon ce dimanche 14 avril.

La Française Clémence Calvin à Bertlin le 12 août 2018
La Française Clémence Calvin à Bertlin le 12 août 2018
Crédit : John MACDOUGALL / AFP
Claire Gaveau
Journaliste

Cette performance pourrait alimenter encore un peu plus les rumeurs... La Française Clémence Calvin, ciblée par deux enquêtes et accusée de s'être soustraite à un contrôle antidopage au Maroc fin mars, a battu, sur le marathon de Paris, le record de France de la distance.

Alors qu'elle avait été suspendue par l'Agence française de lutte contre le dopage, le Conseil d'État a levé, vendredi 12 avril, la suspension de la marathonienne française, qui termine donc quatrième de cette course en 2h 23min 41sec. Chez les femmes, la course a été remportée par l'Éthiopienne Gelete Burka en 2h 22min 48sec et chez les hommes par l'Éthiopien Abrha Milaw en 2h 07min 05sec.

Si cette performance est homologuée, Clémence Calvin effacera donc des tablettes le précédent record de Christelle Daunay établi en 2010 (2h 24min 22sec).

"Je me suis accrochée jusqu'au bout, n'en déplaise à mes détracteurs. Il n'y avait qu'une très faible minorité de personnes malveillantes (...) J'ai le courage de ceux qui tiennent le coup et qui sont plantés comme la Tour Eiffel. Je n'ai peur de rien ni de personne", a-t-elle indiqué en zone mixte après la course.

Je me suis accrochée jusqu'au bout, n'en déplaise à mes détracteurs

Clémence Calvin
À lire aussi

Le Conseil d'État, devant lequel Clémence Calvin est venue plaider sa cause vendredi, a considéré qu'elle aurait dû être en mesure de s'expliquer devant l'AFLD "en temps utile", une fois sa suspension décidée.

La vice-championne d'Europe du marathon avait disparu pendant près de deux semaines au Maroc, alors qu'elle avait fait l'objet d'un contrôle antidopage. Réapparue mercredi 10 avril en France, l'athlète de 28 ans a dénoncé une violente interpellation qui n'avait rien à voir avec un contrôle antidopage

Clémence Calvin risque quatre ans de suspension et l'annulation de ses résultats depuis son infraction si celle-ci est reconnue, comme le stipule le code mondial antidopage. Son dossier va être instruit par l'AFLD, ce qui peut prendre plusieurs semaines, avant qu'elle ne passe devant la commission des sanctions de l'agence. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/