2 min de lecture Formule 1

Formule 1 : Romain Grosjean a soif de podium

REPORTAGE - Le pilote français de l’écurie américaine Haas espère pour cette saison 2018 à nouveau monter sur un podium de F1, ce qu'il a déjà fait à 10 reprises depuis le début de sa carrière en 2009.

Romain Grosjean avant le début de la saison 2018 de F1
Romain Grosjean avant le début de la saison 2018 de F1 Crédit : Haas F1 Team
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

À une semaine du Grand Prix d’Australie, premier acte du championnat du monde 2018 de Formule 1, Romain Grosjean a le sourire. Il faut dire que les essais hivernaux disputés au début de mois de mars à Barcelone ont été concluants pour l’écurie Haas. Le Franco-Suisse, 13e au classement des pilotes l'an passé, estime la nouvelle VF18 équipée du moteur Ferrari "très efficace". "Nous avons travaillé très tôt en 2017 pour trouver les faiblesses, les rectifier et être prêts pour 2018". 

Conscient de cela, Gene Haas, le patron de l’écurie basée en Caroline du Nord, ne cache d’ailleurs pas ses ambitions de voir son écurie se rapprocher cette année à une demi-seconde de Ferrari. "Il veut qu’on monte d’un cran après une première année extraordinaire et une deuxième plus difficile, confie le pilote de de 31 ans. Maintenant, il faut que nous soyons dans les points, même si clairement je sais qu’il sera impossible d’aller chercher les quatre grosses écuries que sont Mercedes, Ferrari, Red Bull et Mc Laren".

Une 6e place au mieux l'an dernier

L’an passé, le natif de Genêve n’avait pu faire mieux qu’une 6e place lors du Grand Prix d’Autriche. Cette année, il "essaiera d’être juste derrière ces quatre écuries, et honnêtement je pense que c’est un objectif réalisable avec la possibilité, pourquoi pas, d’aller chercher un podium sur une ou plusieurs courses. Et ce serait bien de terminer 5e au championnat constructeurs", reprend-t-il, lui qui a plus de 120 Grands Prix à son actif chez Renault, Lotus et enfin Haas F1 Team depuis 2016.

Les joies du podium, Romain Grosjean n’y a plus goûté depuis le GP de Belgique en 2015 où, sur le mythique circuit de Spa et au volant de sa Lotus, il avait terminé 3e. "Les podiums, ça me manque. Si je fais de la course auto c’est pour gagner. Depuis tout jeune on est conditionné ainsi. Une année pour apprendre, une année pour gagner. Mais en Formule 1 c’est un peu différent. Il faut avoir la chance d’être au bon endroit au bon moment".

Excitation

À lire aussi
Le départ du GP de F1 des États-Unis 2019 à Austin formule 1
F1 : la saison 2020 va enfin pouvoir débuter

Avec les belles ambitions affichées par l’écurie de Kannapolis, Romain Grosjean se prépare donc pour ce qu’il estime être "une belle année" au volant de sa Haas numéro 8. "Et puis c’est aussi une belle année car nous sommes trois Français, qu’il y a parmi les constructeurs une écurie Française (Renault) et surtout que le Grand Prix de France revient en juin prochain au Castellet. C’est génial".

Pour cette saison 2018 au sein de l’écurie Haas, Romain Grosjean aura comme co équipier le Danois Kevin Magnussen (25 ans).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Auto Sports mécaniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants