1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. DIAPORAMA - JO 2022 : les 12 Français qui ont le plus de chances de médailles à Pékin
4 min de lecture

DIAPORAMA - JO 2022 : les 12 Français qui ont le plus de chances de médailles à Pékin

La délégation française arrivera à Pékin avec de vraies cartes à jouer, comme Alexis Pinturault, Tessa Worley, Quentin Fillon-Maillet ou encore Perrine Laffont.

1. Alexis Pinturault en ski alpin
1. Alexis Pinturault en ski alpin
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
1. Alexis Pinturault en ski alpin
2. Clément Noël en ski alpin
3. Tessa Worley en ski alpin
4. Quentin Fillon Maillet en biathlon
5. Émilien Jacquelin en biathlon
6. Simon Desthieux en biathlon
7. Anaïs Chevalier-Bouchet en biathlon
8. Julia Simon en biathlon
La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet.
10. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron en patinage artistique
11. Perrine Laffont en ski de bosses
12. Kevin Rolland en ski acrobatique
1. Alexis Pinturault en ski alpin Crédits : SEBASTIEN BOZON / AFP
2. Clément Noël en ski alpin Crédits : ERWIN SCHERIAU / APA / AFP
3. Tessa Worley en ski alpin Crédits : Jure Makovec / AFP
4. Quentin Fillon Maillet en biathlon Crédits : MARCO BERTORELLO / AFP
5. Émilien Jacquelin en biathlon Crédits : CHRISTOF STACHE / AFP
6. Simon Desthieux en biathlon Crédits : Anders WIKLUND / TT News Agency / AFP
7. Anaïs Chevalier-Bouchet en biathlon Crédits : CHRISTOF STACHE / AFP
8. Julia Simon en biathlon Crédits : CHRISTOF STACHE / AFP
La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet. Crédits : Michal Cizek / AFP
10. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron en patinage artistique Crédits : Marco BERTORELLO / AFP
11. Perrine Laffont en ski de bosses Crédits : EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
12. Kevin Rolland en ski acrobatique Crédits : Javier SORIANO / AFP
1/1
William Vuillez & AFP

15, c'est le nombre de médailles glanées par la France lors des Jeux olympiques de PyeongChang en 2018, dont 5 en or, 4 en argent et 6 en bronze. Les Jeux olympiques de Pékin qui doivent se tenir du 4 au 20 février 2022, seront les premiers sans Martin Fourcade, grand atout tricolore, qui avait rapporté deux médailles d'or à la France en 2018. 

Pour autant, la délégation française arrivera à Pékin avec de vraies cartes à jouer, à commencer par la skieuse alpine Tessa Worley et le skieur freestyle Kevin Rolland, qui ont été désignés porte-drapeaux de l'équipe de France. Le ski alpin français sera donc bien représenté avec Alexis Pinturault également, détenteur du gros globe en Coupe du monde. 

On suivra de près les biathlètes français, sport qui avait le mieux réussi aux Bleus à PyeongChang avec 5 médailles. Voici les 12 Français qui ont des chances de médailles à Pékin. 

1. Alexis Pinturault

1. Alexis Pinturault en ski alpin
1. Alexis Pinturault en ski alpin
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP

En 2021, il a décroché le Graal du ski alpin : le gros globe de vainqueur de la Coupe du monde qui échappait à la France depuis le sacre de Luc Alphand 1997. Alexis Pinturault rêve maintenant de décrocher le dernier titre qui manque à son palmarès, l'or olympique. "Là, je rentre dans la peau d'un grand favori et je me sens prêt", résume le leader du ski français, qui lors des deux précédentes éditions, a flirté avec le titre suprême et a amassé trois médailles (argent en combiné en 2018, bronze en géant en 2014 et 2018). 

2. Clément Noël

2. Clément Noël en ski alpin
2. Clément Noël en ski alpin
Crédit : ERWIN SCHERIAU / APA / AFP
À écouter aussi

Moins connu du grand public que Pinturault, le jeune Clément Noël, 24 ans, est tout aussi prometteur. 4e du slalom à Pyeongchang, Clément Noël s'est imposé cette saison à Val d'Isère en Coupe du monde. Cela fait d'ailleurs 3 saisons que le Vosgien termine 2e de la Coupe du monde en slalom. 

3. Tessa Worley

3. Tessa Worley en ski alpin
3. Tessa Worley en ski alpin
Crédit : Jure Makovec / AFP

C'est l'un des plus beaux palmarès du ski alpin féminin : Tessa Worley a été désignée porte-drapeau de l'équipe de France. Double championne du monde de slalom géant, il ne lui manque qu'une médaille olympique dans son riche palmarès : 15 victoires en Coupe du monde et un globe de géant en 2017. "J'ai envie de vivre l'expérience des Jeux pas que sportivement, mais aussi humainement. Ce rôle de porte-drapeau est vraiment dans la lignée de cet état d'esprit-là", dit-elle.

4. Quentin Fillon-Maillet

4. Quentin Fillon Maillet en biathlon
4. Quentin Fillon Maillet en biathlon
Crédit : MARCO BERTORELLO / AFP

En l'absence de Martin Fourcade, la relève s'écrit en trois lettres : QFM. Leader actuel du classement général en Coupe du monde, le Français a déjà signé 5 victoires cette saison, donnant du fil à retordre aux frères Norvégiens Johannes et Tarjei Bø. "Il manque une médaille d’or olympique à mon palmarès", confie le Français à France 3

5. Émilien Jacquelin

5. Émilien Jacquelin en biathlon
5. Émilien Jacquelin en biathlon
Crédit : CHRISTOF STACHE / AFP

"QFM" comme on l'appelle, ira a Pékin avec des objectifs individuels, mais également collectifs. En effet, non loin derrière Quentin Fillon-Maillet, se trouve Émilien Jacquelin, deuxième en Coupe du monde. Le Grenoblois enchaîne les podiums cette saison (5).

6. Simon Desthieux

6. Simon Desthieux en biathlon
6. Simon Desthieux en biathlon
Crédit : Anders WIKLUND / TT News Agency / AFP

Jamais deux sans trois, l'équipe de France de biathlon arrivera à Pékin armée jusqu'aux dents. Simon Desthieux, titré en 2018 en relais mixte, peut faire figure de bon outsider et sera un gros atout en relais. 

7. Anaïs Chevalier-Bouchet

7. Anaïs Chevalier-Bouchet en biathlon
7. Anaïs Chevalier-Bouchet en biathlon
Crédit : CHRISTOF STACHE / AFP

Le biathlon féminin tricolore n'a rien à envier aux hommes Anaïs Chevalier-Bouchet, qui a décroché 2 médailles aux Championnats du monde à Pokljuka (République tchèque) en 2021. Médaillée de bronze sur le relais à Pyeongchang, l'Iséroise en est déjà à 3 podiums cette saison. 

8. Julia Simon

8. Julia Simon en biathlon
8. Julia Simon en biathlon
Crédit : CHRISTOF STACHE / AFP

Julia Simon est en forme également : 4 podiums cette saison, dont deux deuxièmes places à Annecy, Le Grand-Bornand. Elle disputera ses premiers "vrais" Jeux olympiques puisqu'elle était remplaçante à Pyeongchang en 2018. 

9. Justine Braisaz-Bouchet

La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet.
La biathlète française Justine Braisaz-Bouchet.
Crédit : Michal Cizek / AFP

Nos Bleues auront clairement, comme pour les hommes, une carte à jouer en relais, avec Justine Braisaz-Bouchet. La Française s'est imposée cette saison à Antholz Anterselva en Italie.

10. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

10. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron en patinage artistique
10. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron en patinage artistique
Crédit : Marco BERTORELLO / AFP

Ils sont vice-champions olympiques 2018, quadruples champions du monde et quintuples champions d'Europe de danse sur glace, mais Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont aussi restés entre janvier 2020 et début octobre 2021 plus de 600 jours sans patiner en compétition. En cause notamment, la pandémie de Covid-19. Ils auront une revanche à prendre après leur médaille d'argent à PyeongChang.

11. Perrine Laffont

11. Perrine Laffont en ski de bosses
11. Perrine Laffont en ski de bosses
Crédit : EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

À seulement 22 ans, Perrine Laffont a déjà tout gagné et fait figure de reine incontestée des bosses. Elle est championne olympique en titre et affiche à son palmarès trois titres mondiaux et quatre sacres en Coupe du monde. C'est tout naturellement qu'elle sera la grande favorite des JO 2022 dans sa discipline.

12. Kevin Rolland

12. Kevin Rolland en ski acrobatique
12. Kevin Rolland en ski acrobatique
Crédit : Javier SORIANO / AFP

Lui aussi est porte-drapeau et c'est une belle chance de médaille. Kevin Rolland, 32 ans, médaillé de bronze de halfpipe aux Jeux de Sotchi en 2014 revient cependant d'un grave accident en 2019. Il était tombé de plus de 10 mètres lors d'une tentative de battre le record du monde du saut le plus haut en quarterpipe. Victime d'un traumatisme crânien, d'une fracture du bassin et de multiples traumatismes internes, il avait été hospitalisé 45 jours dont quelques-uns dans le coma. "Re-skier, c'est une victoire, redevenir un athlète de haut niveau, c'est inespéré, alors participer aux JO, je ne vous explique même pas ! Et en plus de ça, je suis porte-drapeau ! C'est une énorme chance", confie-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire