1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Jeux olympiques d'hiver : comment Pékin fait le ménage avant le début de la compétition
1 min de lecture

Jeux olympiques d'hiver : comment Pékin fait le ménage avant le début de la compétition

À l'approche des Jeux Olympiques d'hiver à Pékin, des dissidents chinois se plaignent d'avoir été bannis de l'application WeChat. Une sorte de mort sociale pour ces intellectuels et militants des droits de l'Homme.

Le drapeau de la Chine et des Jeux Olympiques de Pékin.
Le drapeau de la Chine et des Jeux Olympiques de Pékin.
Crédit : Jade GAO / AFP
Philippine Rouvière Flamand

Huit intellectuels et militants des droits de l'Homme ont affirmé que leur compte WeChat avait été bloqué ou que certaines fonctionnalités n'étaient plus disponibles depuis début décembre. Une sorte de mort sociale dans ce pays hyperconnecté.

WeChat compte plus d'1,2 milliard d'utilisateurs dont un tiers en Chine. Le réseau social sert de messagerie, mais permet aussi de payer en ligne et de scanner les QR codes, indispensables pour installer le passe sanitaire sur son téléphone. Il est quasiment impossible de se passer de cette dernière fonctionnalité de WeChat.

En Chine, le passe sanitaire est 100% numérique, il faut donc l'avoir dans son téléphone. Le passe sanitaire est aussi indispensable pour les chinois car il permet d'accéder à tous les lieux publics, cafés et commerces, mais aussi à l’entrée des résidences.

Restrictions habituelles en Chine

Ces bannissements sont habituels en Chine à l'approche de grands événements de l'ampleur des Jeux Olympiques. Le régime communiste a pour habitude de bloquer l'accès à l'internet des dissidents ou bien de les éloigner de Pékin comme lors de la commémoration  du massacre de Tiananmen (1989). 

À lire aussi

La préparation des Jeux s'est déjà accompagnée de plusieurs polémiques : la disparition momentanée de la tenniswoman Peng Shuai -qui avait accusé un ancien haut responsable politique de lui avoir imposé un rapport sexuel-, l'arrestation de deux militants des droits de l'Homme et la disparition d'un troisième le mois dernier. 

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada et, plus récemment, le Japon ont annoncé un "boycott diplomatique" des JO, afin de dénoncer des violations des droits de l'Homme en Chine. Ces pays n'enverront aucun représentant diplomatique aux Jeux d'hiver qui commenceront le 4 février prochain. 

La rédaction vous recommande

                   

À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/