1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Coupe du monde 2023 de rugby : le XV de France est-il désormais le favori ?
3 min de lecture

Coupe du monde 2023 de rugby : le XV de France est-il désormais le favori ?

ÉCLAIRAGE - S'il faudra sans aucun doute compter avec les All Blacks et les tenants du titre sud-africains dans un an et demi, les Bleus ont franchi un nouveau pallier vers les sommets en remportant le Tournoi des VI Nations 2022.

Antoine Dupont, Damian Penaud et Jonathan Danty avec le XV de France à Saint-Denis le 19 mars 2022
Antoine Dupont, Damian Penaud et Jonathan Danty avec le XV de France à Saint-Denis le 19 mars 2022
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune & AFP

Ils seront de retour début juillet pour deux test-matches au Japon les samedi 2 et 9 juillet, mais tous ceux qui les ont suivi dans la reconquête du Tournoi des VI Nattions n'ont qu'un objectif en tête désormais, si loin, si proche : le Mondial 2023 (8 septembre-28 octobre). Le Grand Chelem réalisé samedi 19 mars par le XV de France a donné un sacré coup d'accélérateur à la dynamique qui doit porter les hommes de Fabien Galthié jusqu'à "leur" Coupe du monde, à domicile. 

À 537 jours du coup d'envoi de l'évènement, les Bleus ont frappé un grand coup battant l'Angleterre (25-13) en conclusion d'un Tournoi parfait, le premier depuis 2010. Ils vont également remonter à la deuxième place du classement mondial, juste derrière les champions du monde sud-africains. Être les rois d'Europe à un an et demi d'une Coupe du monde classe de fait les coéquipiers d'Antoine Dupont au rang des favoris de la compétition reine du rugby mondial. 

Le capitaine s'en défend toutefois. "Forcément, on l'a tous en tête, cette Coupe du monde : on en parle assez autour de nous, on en parle assez entre nous. Là, on va déjà profiter de cette victoire, de ce Grand Chelem, de la fin de la compétition tous ensemble. On va se projeter plus tard", a tempéré le demi de mêlée juste après la rencontre. Mais si le Toulousain voulait juste savourer, le public, lui, va forcément s'enflammer. Surtout après la démonstration d'un Tournoi 2022 maîtrisé de bout en bout. 

Sentiment de toute puissance

Cinq victoires en autant de matches, 17 essais marqués, 141 points inscrits... Le XV de France a renoué avec son glorieux passé et a retrouvé ses fans, capables de transformer le Stade de France en chaudron bouillant. Ces Bleus ont de puissantes armes à faire valoir, à commencer par une génération dorée, portée par le meilleur joueur du monde en 2021, Antoine Dupont, et ses comparses toulousains Romain Ntamack, Cyril Baille, Julien Marchand ou Anthony Jelonch.

À lire aussi

Ajoutez-y un staff qui sait où il va, des paris réussis ( Melvyn Jaminet, Gabin Villière, Cameron Woki) ainsi qu'une discipline quasi infaillible (47 pénalités concédées sur l'ensemble de la compétition). Cette équipe de France dégage un sentiment de toute puissance. Elle a en plus jusque-là été capable de surmonter les difficultés, que ce soit le Covid-19 (Fabien Galthié, Damian Penaud, Romain Taofifenua...), les blessures (Teddy Thomas, Charles Ollivon, Gabin Villière...) ou les méformes (Virimi Vakatawa, Brice Dulin...). 

On est sur le bon chemin

Fabien Galthié

"La grande différence entre cette équipe de France et celle d'il y a deux ou trois ans, c'est sa grande discipline tactique, juge le sélectionneur de l'Angleterre Eddie Jones. Ils développent un rugby très discipliné, ils jouent sur leurs forces, notamment un long jeu au pied. Ils sont aussi forts défensivement et ils sont capables de très bien utiliser leurs qualités individuelles (...) Il y a deux ou trois ans, ils n'auraient pas été capables de s'en tenir à leur plan de jeu avec la même discipline". 

2es du Tournoi en 2020 puis en 2021, les Bleus semblent avoir appris de leurs erreurs. "Quand tu gagnes, ça veut dire que tu fais les bons choix, que tu travailles bien, que tu as de bons joueurs, que tu construis la bonne équipe, que tu donnes la bonne direction", se satisfait Galthié. "On a dépassé 75% de victoires toutes compétitions confondues. Lundi, on sera numéro 2 mondial. Ça veut dire qu'on est sur le bon chemin, avec une équipe qui est encore jeune et qui va encore grandir et s'améliorer". 

Rendez-vous le 28 octobre 2023 ?

Le sélectionneur français veut bénéficier de "cette expérience", d'avoir joué ce match face aux Anglais "avec cette tension qui tout d'un coup nous a sauté dessus. On avait pourtant abordé ce match avec le plus de détachement possible. Il faut vivre ces matches de finale pour continuer à grandir et acquérir du vécu commun. C'est notre 25e match ensemble, la finale (du Mondial, ndlr) ce sera le 46e. C'est assez clair dans nos têtes", a encore noté Galthié.  

Après ce premier Grand Chelem depuis 12 ans, les premières victoires en 10 ans à Cardiff (27-23 en février 2020) puis à Dublin (15-13 en février 2021), le premier succès en Australie depuis 1990 (28-26 en juillet 2021) et un triomphe devant les All Blacks (40-25 en novembre 2021), cette une première historique qui visent désormais les rugbymen français : le sacre Mondial au Stade de France le 28 octobre 2023. Dès le 8 septembre, jour du match d'ouverture, ils auront l'occasion de marquer les esprits face à la Nouvelle-Zélande.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/