1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Alain Prost - Ayrton Senna : comment expliquer leur légendaire rivalité ?
2 min de lecture

Alain Prost - Ayrton Senna : comment expliquer leur légendaire rivalité ?

Alain Prost et Ayrton Senna sont de grands rivaux qui ont marqué l'histoire de la F1. Les deux pilotes se sont franchement détestés, à la mesure de leur talent sur les circuits...

Alain Prost (au centre), Ayrton Senna (à droite) et Nelson Piquet (à gauche) en 1985 à Monza (Italie)
Alain Prost (au centre), Ayrton Senna (à droite) et Nelson Piquet (à gauche) en 1985 à Monza (Italie)
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Ayrton Senna : le jour où le pilote automobile s'est tué au Grand Prix d'Italie
24:47
Capucine Trollion & Flavie Flament

Le 1er mai 1994, le monde entier est sous le choc. En direct devant les caméras de télévision, le superchampion brésilien Ayrton Senna se fracasse avec sa FW16 à plus de 360km/h sur un mur en béton sur le circuit d’Imola en Italie.

Alain Prost, l’ancien rival d’Ayrton Senna, commentateur de la course sur TF1, détecte tout de suite une défaillance technique et ne cache pas son pessimisme. "Même leur rivalité les a liés (...) Senna est arrivé avec son audace de la jeunesse, face à un pilote [Prost, ndlr] déjà bien installé, qui avait son aura", explique Stéphane Barbé, grand reporter au journal l’Équipe, au micro de Flavie Flament dans Jour J. 

"Le début de la collaboration [chez McLaren, ndlr] ne s'est pas mal passé du tout. Il y a eu un tournant, une saison où le fait qu'ils étaient tous les deux avec une voiture tellement dominatrice, qui a gagné 15 des 16 grands prix cette année-là [1988, ndlr] a fait qu'inévitablement, ils luttaient l'un contre l'autre", détaille encore le journaliste. "Senna était sûrement peut-être plus doué qu'Alain Prost pour mettre un bon coup de pression en dehors de la piste par certains commentaires", ajoute le spécialiste de l’automobile.

En dehors des circuits, Ayrton Senna et Alain Prost, "c'était une rivalité qui était toute entière, qui n'était pas seulement derrière le volant", poursuit-il. C'est une relation d'animosité qui n'échappe à personne à l'époque, résume Flavie Flament dans Jour J. "En fait, c'est terrible de dire ça, mais on était ou pour Senna ou pour Prost. Alors que moi j'estime qu'on admirait Alaint Prost, parce qu'on ne pouvait pas faire autrement que de l'admirer même si on était pour Senna", selon Stéphane Barbé.

À lire aussi

Tous les jours dans Jour J , de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/