3 min de lecture Société

Fêtes de Bayonne : un stage d'auto-défense pour réagir en cas d'agression

Le Planning familial 64 a mis en place un stage pour apprendre aux femmes à réagir en cas d'agression verbale ou physique pendant les ferias à Bayonne, qui commencent mercredi 25 juillet.

Des participants aux fêtes de Bayonne, le 27 juin 2016.
Des participants aux fêtes de Bayonne, le 27 juin 2016. Crédit : Bob Edme/AP/SIPA
Emeline Ferry
Emeline Ferry
Journaliste

Des mains aux fesses, des attouchements, voire des agressions sexuelles... Chaque année, des agresseurs profitent des festivités estivales pour s'en prendre à des femmes. Ce lundi 23 juillet, après les fêtes à Mont-de-Marsan, trois plaintes pour viol, attouchement sexuel et exhibition sexuelle ont été déposées, rapporte Sud Ouest.

Comme pendant les festivals ou bien quand la liesse populaire a envahi les rues du pays, à la suite de la victoire des Bleus en Coupe du monde, des femmes racontent avoir été victimes d'agressions. 

Pour éviter ce type de débordements, le Planning familial des Pyrénées-Atlantiques a mis en place des ateliers en amont des fêtes de Bayonne, qui démarrent ce mercredi 25 juillet et devraient attirer plus d'un million de personnes.

À lire aussi
Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la communauté LGBTQ+ égalité hommes-femmes
Pourquoi apprendre à parler des personnes LGBTQ+ avec respect

Deux stages d'auto-défense ont été organisés dans cette ville du Pays basque, quelques jours avant l'ouverture des festivités. "L'objectif, c'est de faire de la prévention et de redonner de la confiance aux femmes", explique à RTL Girls Marion Maurin, militante au Planning familial 64.

Rassurer et rappeler quelques réflexes simples

En apprenant comment lutter contre les agressions verbales, physiques et sexuelles qui ont lieu à chaque édition, mais aussi dans la vie quotidienne, ces cours ont permis à plus de 40 femmes d'apprendre quelques gestes d'auto-défense, comme apprendre à se dégager quand un homme attrape une femme par le poignet.

"Les participantes avaient entre 15 ans et plus de 70 ans", raconte l'organisatrice. "À la fin, elles se sentaient rassurées, plus en sécurité. Certaines ont pris conscience que des réflexes simples, comme crier ou mettre ses mains devant soi, pouvaient dissuader un agresseur au milieu de la foule".

L'initiative complète des opérations d'information sur ces comportements pendant les fêtes de Bayonne. Marion Maurin explique avoir "voulu prendre la question à l'envers". "Plutôt que de dire aux femmes qu'elles ne devraient pas porter de robe, être ivre, ou qu'elles devraient faire attention, on a eu envie de leur proposer une solution pour se défendre", souligne-t-elle.

Face au succès de ces stages, la militante dit réfléchir à proposer de nouveaux ateliers l'année prochaine, mais également des débats féministes autour de sujets comme l'état de sidération, un mécanisme physique de défense où une victime est tétanisée et ne peut pas réagir.

Comme en Espagne, la mairie de Bayonne se mobilise

Pendant cet événement, qui est l'un des plus grands rassemblements festifs d'Europe, la mairie de la ville est mobilisée pour éviter les agressions sexuelles. La municipalité a fait savoir qu'elle se porterait systématiquement partie civile dans le cas où une agression à caractère sexiste commise pendant les fêtes de Bayonne ferait l'objet d'une plainte en justice.

C'est une demande émanant d'associations à laquelle "nous avons répondu positivement", explique à l'AFP Martine Bisauta, adjointe au maire. "À ma connaissance, aucune ville en France n'a mis en place cette initiative, utilisée couramment chez nos voisins du Pays basque espagnol", souligne-t-elle.

"De la part de Bayonne, politiquement c'est un geste fort, la ville dit haut et fort aux éventuels agresseurs que leurs gestes criminels ne seront pas impunis", déclare Marie Pérès, responsable du Planning familial 64. Évoquant l'affaire de "la Meute" qui a indigné l'Espagne, elle estime que "c'est parce que ville de Pampelune a exercé une action en justice que le procès a eu lieu", même si elle déplore "une condamnation ridicule".

Selon Samuel Vuelta Simon, procureur de la République de Bayonne, interrogé par l'AFP, une dizaine d'affaires d'agressions sexuelles ou viols remontent au parquet chaque année à l'issue de ces fêtes, souvent sur fond d'alcoolisation extrême. Deux ou trois dossiers seulement donnent lieu à des poursuites, généralement faute de pouvoir établir précisément les faits. "Mais beaucoup de situations sont tues par peur ou par méconnaissance", regrette-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Agression sexuelle Bayonne
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794215861
Fêtes de Bayonne : un stage d'auto-défense pour réagir en cas d'agression
Fêtes de Bayonne : un stage d'auto-défense pour réagir en cas d'agression
Le Planning familial 64 a mis en place un stage pour apprendre aux femmes à réagir en cas d'agression verbale ou physique pendant les ferias à Bayonne, qui commencent mercredi 25 juillet.
https://www.rtl.fr/girls/societe/fetes-de-bayonne-un-stage-d-auto-defense-pour-reagir-en-cas-d-agression-7794215861
2018-07-27 12:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ep2mvT_hQbCucDXfGN7i2A/330v220-2/online/image/2018/0724/7794215893_des-participants-aux-fetes-de-bayonne-le-27-juin-2016.jpg