3 min de lecture Égalité hommes-femmes

Coupe du Monde féminine : pourquoi l'expression "football féminin" pose problème

ÉCLAIRAGE - Alors que le coup d'envoi de la Coupe du monde féminine de football se déroule ce vendredi 7 juin, retour sur une expression qui n'a pas de raison d'exister : "football féminin".

L'équipe de France féminine de football en entraînement à Clairefontaine-en-Yvelines, le 30 mai 2019
L'équipe de France féminine de football en entraînement à Clairefontaine-en-Yvelines, le 30 mai 2019 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Le "football féminin" n'existe pas. À quelques heures du coup d'envoi de la Coupe du monde féminine de football ce vendredi 7 juin, ce terme est sur toutes les lèvres et, pourtant, il n'a pas de raison d'exister. Pourquoi ? Comme le rappelle l'ancienne joueuse professionnelle Mélissa Plaza, dans une vidéo de Brut, il s'agit du même sport, qu'il soit joué par des hommes comme par des femmes.

"C'est exactement les mêmes règles, la même taille de ballon, la même taille de terrain, la même taille de buts. Le même nombre de minutes jouées par match et surtout, la même passion", explique l'ancienne joueuse, titulaire d'un doctorat en psychologie du sport.

"Le problème que j'ai avec le le terme 'foot féminin', c'est que ça sous-entend que le standard, la norme, ça reste les hommes et que le foot féminin ne serait qu'une sous-discipline", détaille-t-elle encore, faisant alors échos aux propos tenus par Alpheratz, linguiste à La Sorbonne. 

À lire aussi
Les joueuses américaines Lindsey Horan, Megan Rapinoe, Alexandra Long (de gauche à droite). New York, 10 juillet 2019 égalité hommes-femmes
Coupe du monde 2019: une firme offre une prime aux Américaines au nom de l'égalité salariale

Alpheratz voit en effet en l'expression "football féminin" un exemple de plus que le point de vue porté sur le monde est celui d'une classe sociale, celle qui détient le pouvoir dans la société : les hommes. Cette hiérarchie se retrouve dans la langue française, faisant alors du genre masculin, un genre "universel et générique".

Le "football" sans adjectif (mais joué par des hommes donc) devient alors le sport "universel" tandis que sa version dite "féminine" est un "sous-sport", au même titre que "la catégorie sociale des femmes est une sous-catégorie de l'humain", explique Alpheratz à RTL

Tout ce qui a trait à la caractéristique sociale féminine est alors dévalorisé dans notre société

Alpheratz, linguiste à La Sorbonne.
Partager la citation

Football, cuisine, littérature, jeu de guitare, cinéma... Toutes les activités y passent. "Les droits de l’homme se fondent sur l’idée que l’humanité ne peut qu’être représentée par un homme. On restreint donc les activités des femmes dans des sous-catégories pour que jamais cela ne devienne représentatif de l’ensemble d’une nation ou d’une pensée humaine. Tout ce qui a trait à la caractéristique sociale féminine est alors dévalorisé dans notre société", souligne encore Alpheratz, qui a publié en 2018 Grammaire du français inclusif (éditions Vent Solars). 

Une remise en cause qui suscite de la violence

Si Alpheratz constate que les mentalités commencent à évoluer au sein de certaines sphères intellectuelles, les réactions face à la remise en question du terme "football féminin" peuvent être violentes. En témoigne le déluge de remarques sexistes et attaques personnelles quand on évoque le sujet sur les réseaux sociaux, par exemple. 

"Cela déchaîne de la violence parce qu'on ne parle pas que du langage. C'est le sommet de l’iceberg", analyse Alpheratz. "Quand on remet en cause des pratiques langagières, comme celle de qualifier un sport qui n'a pas besoin d'être qualifié, on remet en cause des pratiques sociales et un point de vue exclusivement masculin sur le monde. Les personnes qui appartiennent à la catégorie des hommes se sentent alors menacées dans leur pouvoir, même si elles n’en ont pas conscience".

Le football joué par des hommes, "une idéologie de la performance" ?

Que répondre à celles et ceux qui vont alors arguer que le football pratiqué par des hommes est différent (pour ne pas dire meilleur) du football pratiqué par les femmes ? Selon Alpheratz, cet argument de "différences des sexes s'appuie sur l'idée de la performance". Ce n'est pas un football comme les autres dans le sens où "les joueurs vont plus vite, marquent mieux et font preuve d'une certaine virilité".

"Ce football dit 'universel' est caractérisé par des qualités qui ne sont pas celles promues par l’idée d’un sport pour tous et toutes : c'est une idéologie fondée sur la performance, la compétition et la violence, où il y a forcément un puissant et un faible".

Qualifier le football de 'féminin' c'est exprimer un point de vue social et un regard particulier sur le monde

Alpheratz, linguiste à La Sorbonne.
Partager la citation

On le voit dans les comportements de certains supporters qui s’obstinent à crier des chants racistes ou homophobes dans les stades sans y voir un problème (condamné par la loi). "Le football dit 'féminin' ne s'appuie pas sur la même idéologie", poursuit encore Alpheratz, "il est plus inclusif et tend vers un désir d'égalité".

Le terme "football féminin" ne renvoie donc à rien de biologique, selon Alpheratz. "La langue est un fait social. Qualifier le football de 'féminin' c'est exprimer un point de vue social et un regard particulier sur le monde".

Comment parler de la compétition qui va se tenir pendant un mois à compter de ce vendredi 7 juin ? Le journal Libération a tranché : ce sera (sans conviction) "Coupe du Monde féminine". Le quotidien national a également prévu de féminiser tous les postes des footballeuses, suivant alors les nouvelles recommandations de l'Académie française. L'institution avait annoncé en effet en février dernier sa décision de reconnaître la féminisation de tous les noms de métiers et d'activité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Football langue française
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797791579
Coupe du Monde féminine : pourquoi l'expression "football féminin" pose problème
Coupe du Monde féminine : pourquoi l'expression "football féminin" pose problème
ÉCLAIRAGE - Alors que le coup d'envoi de la Coupe du monde féminine de football se déroule ce vendredi 7 juin, retour sur une expression qui n'a pas de raison d'exister : "football féminin".
https://www.rtl.fr/girls/identites/coupe-du-monde-feminine-pourquoi-l-expression-football-feminin-pose-probleme-7797791579
2019-06-07 16:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OVmg6qbAUw4NXgEsroreNg/330v220-2/online/image/2019/0607/7797792485_l-equipe-de-france-feminine-de-football-en-entrainement-a-clairefontaine-en-yvelines-le-30-mai-2019.jpg