2 min de lecture Journée des droits des femmes

8 mars : pourquoi un collectif appelle à faire grève à 15h40

Un collectif composé de plusieurs associations appelle à la grève et à l'action à 15H40, heure à partir de laquelle chaque jour les femmes travaillent gratuitement.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
8 mars : pourquoi un collectif appelle à faire grève à 15h40 Crédit Image : iStock / Getty Images Plus | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Arièle Bonte

À travail égal, salaire toujours pas égal. Les lois s'enchaînent depuis 1972 mais les salaires des femmes sont toujours inférieurs de 9% en moyenne par rapport à ceux des hommes. À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, vendredi 8 mars, un collectif composé de plusieurs associations appelle à la grève et à l'action à 15H40, heure à partir de laquelle chaque jour les femmes travaillent gratuitement.  

Ce mouvement sera prolongé le lendemain, samedi 9 mars, avec le renfort des femmes gilets jaunes qui se mettront en premières lignes dans les manifestations. Leurs revendications : l'égalité des droits, toujours. 

Sophie Binet, dirigeante confédérale de la CGT, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, précise au micro de RTL que les femmes comme les hommes sont appelés à agir à 15h40, "à arrêter de travailler, à afficher la couleur en mettant un foulard violet. Ce n'est pas que symbolique", souligne Sophie Binet qui rapporte alors que "des centaines d'actions sont déjà prévues partout en France dans des centaines d'entreprise". Elles sont toutes recensées sur le site 8mars15h40.fr

L'outil de mesure de ces écarts de rémunération a été construit sur mesure pour masquer les écarts de salaires

Sophie Binet, dirigeante confédérale de la CGT
Partager la citation

Objectif : "montrer que non, en 2019, le compte n'y est pas, que les inégalités entre les femmes et les hommes sont toujours bien réelles", malgré des lois mises en place depuis des dizaines d'années. 

À lire aussi
Pour le 8 mars, Barbara Pravi a réécrit une chanson d'Orlesan Journée des droits des femmes
Journée internationale des droits des femmes : 21 morceaux 100% girl power

Pour réduire les inégalités salariales, le gouvernent a mis en place le 1er mars dernier un nouvel index pour sanctionner les entreprises ne respectant pas la loi. Sophie Binet dénonce cependant un manque de volonté politique.

"L'outil de mesure de ces écarts de rémunération a été construit sur mesure pour masquer les écarts de salaires et pour blanchir les grandes entreprises", estime-t-elle. "Il y a urgence à modifier cet index égalité salariale pour que la loi soit respectée et que les discriminations entre les femmes et les hommes soient réellement interdites". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Journée des droits des femmes Égalité hommes-femmes Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants