7 min de lecture Cinéma

"Les Gardiens de la Galaxie 2" : 6 révélations à retenir du film

NOUS L'AVONS VU - "Les Gardiens de la Galaxie 2" est une suite qui a su se renouveler par rapport au premier film. Attention, spoilers.

L'équipe des "Gardiens de la Galaxie 2"
L'équipe des "Gardiens de la Galaxie 2" Crédit : Marvel Studios 2017
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Star-Lord, Gamora, Drax, Groot et Rocket reviennent sauver la galaxie. Le premier volet de leurs aventures était arrivé comme une bouffée d'air frais dans le monde des blockbusters, calibrés à la réplique près et souvent trop sérieux. Les hors-la-loi les plus célèbres de l'espace ne se sont pas assagis. Entre gags et références aux années 60 et 70, nos cinq héros doivent faire face à de nouvelles menaces.

Dans Les Gardiens de la Galaxie 2, James Gunn reprend les ingrédients qui ont fait le succès du premier film : un peu d'ironie, un ton parodique et beaucoup de comiques de répétition. Cette suite n'est pas pour autant un copier-coller. Si on retrouve bien les cinq héros tels qu'on les avait laissé (hormis un bébé Groot un peu plus grand), ce deuxième volet fait preuve de nouveautés et nous donne des indices sur la suite des aventures des Gardiens. Attention, la suite de cet article contient des spoilers sur l'intrigue.

1. Pas de Pierres d'Infinité

Les Pierres d'Infinité sont au cœur de l'intrigue du premier film. Pour rappel, ce sont des pierres dont les origines remontent avant même la création de l'Univers et qui ont des pouvoirs destructeurs. Seul des êtres dotés d'une force surnaturelle peuvent les manipuler, comme Peter Quill. C'est grâce à elles que Peter apprend qu'il est seulement à moitié terrien et d'une origine inconnue du côté de son père, puisqu'elles ne l'ont pas désintégré. 

À lire aussi
Yolande Moreau et Jean Dujardin lors du 11ème Festival du film Francophone d'Angoulême Laissez-vous tenter
Jean Dujardin sur RTL : "La rencontre a été très simple entre Yolande et moi"
>
Les Gardiens de la Galaxie 2 - Bande Annonce VF # 2 (2017)

Logiquement, la suite du premier volet cherche à apporter une réponse aux interrogations de Peter sur ses origines. S'il sait qu'il est un terrien du côté de sa mère, il ignore tout de son père et ne pense même pas à le chercher. C'est un peu par hasard qu'il fait sa rencontre, ce dernier lui apprenant qu'il le cherche depuis des années. Il s'agit d'Ego, un barbu mystérieux qui vit seul sur sa propre planète, accompagné de son esclave Mantis. Ego est en réalité une planète vivante, qui a pris une forme humaine pour s'accoupler avec d'autres espèces. De ces différentes unions sont nés de nombreux enfants, dont Peter.

Oubliées les Pierres d'Infinité, dont il n'est fait mention qu'une seule fois, Les Gardiens de la Galaxie 2 s'intéresse à une nouvelle forme d'énergie mystérieuse. Une énergie que Peter, comme son père, a en lui et qui lui permet de façonner tout ce qu'il est possible d'imaginer. Dans cette suite, il n'y a plus d'objets à voler, ni de marchés à conclure : l'intrigue s'articule principalement autour de la figure du père.

2. La figure du père omniprésente

Comme de nombreuses sagas, Les Gardiens de la Galaxie 2s'intéresse à l'absence du père.Tel Luke Skywalker et Rey dans Star Wars, Peter Quill a perdu sa mère et ne sait pas qui est son père. Il a lui aussi des capacités extraordinaires dont il ne connaît pas l'origine mais qui lui viennent de son père, c'est certain. Mais Sean Gunn va encore plus loin dans cette analyse de la filiation puisqu'il sépare la figure du père en entités bien distinctes. 

D'abord méfiant lorsqu'il rencontre Ego, Peter Quill finit par lui faire confiance, avant d'apprendre que son père est en réalité un grand méchant qui veut détruire l'Univers pour devenir la seule entité vivante. Déçu par ce père dans lequel il ne se reconnaît pas, le personnage campé par Chris Pratt ne le voit que comme un géniteur, un homme qui lui a donné la vie dans le seul but de servir ses propres intérêts. Star-Lord est obligé de le tuer pour s'en affranchir, devenant, génétiquement parlant, orphelin de ses deux parents.

Ego est le père génétique de Star-Lord
Ego est le père génétique de Star-Lord Crédit : Marvel Studios 2017

Seulement, Sean Gunn nous apprend dans une séquence pleine de bons sentiments que Peter n'est pas sans père. Il a été élevé par Yondu, le chef des Ravageurs, avec lequel il est en froid à la fin du premier film. Si son enfance est un souvenir douloureux et que Yondu n'est pas franchement un tendre, le réalisateur fait de lui le père de Peter à la mort d'Ego : "Il était ton géniteur mais pas ton père", lui explique-t-il.

Car c'est dans les dernières minutes du film qu'on comprend lequel est réellement attaché à Peter. Alors qu'Ego se sert de lui pour ses rêves de grandeur, Yondu se sacrifie pour le sauver en lui mettant, de force, la seule combinaison de l'espace dont il dispose. Par cet acte totalement désintéressé, qui permet à Yondu de se racheter auprès des autres capitaines, Peter comprend qui était la figure paternelle qui lui avait tant manquée dans son enfance. 

3. Une bande-son toujours aussi bonne

Les Gardiens de la Galaxie avait aussi séduit le public grâce à sa bande-son très pop, qui donnait au film une ambiance unique. On y trouvait des tubes des années 1960 et 1970 comme I Want You Back des Jackson 5 ou Moonage Daydream de David Bowie. Des sons en contradiction avec l'ambiance futuriste du film mais qui en ont aussi fait sa force. La musique du deuxième volet ne nous déçoit pas, puisque la bande-son est toujours aussi entraînante. On y goûte dès la scène d'ouverture du film, dans laquelle bébé Groot danse sur Mr. Blue Sky d'Electric Light Orchestra pendant que ses camarades affrontent un monstre.  

Sam Cooke, George Harrison, Cat Stevens... Sean Gunn et son équipe nous apportent une nouvelle fois ce qu'il faut de mélodies oubliées dont Peter Quill ne peut pas se passer. Star-Lord écoute la cassette en boucle sur son walkman et a converti ses camarades à la pop terrienne. La musique est aussi ce qui va déclencher la colère de Star-Lord contre son père puisque c'est en écrasant son walkman et en lui ordonnant de se séparer de ce qui le relie à la Terre que Peter comprend toute la folie de son père. "Il fallait pas casser mon walkman" lui dit-il en l'affrontant.

4. Rocket a un cœur

Rocket est le personnage sans aucune limite des Gardiens de la Galaxie et une des principales cautions humour du premier film. Mais, s'il reste insupportable dans la suite, il montre aussi qu'il a un cœur, ce dont nous n'étions pas sûr jusqu'à présent. Toujours très proche de Groot, dont il est le protecteur, il se montre aussi très attaché à Peter malgré les insultes qu'il lui envoie à longueur de temps.

Lorsque Star-Lord le laisse dans le vaisseau pour partir avec Ego sur sa planète alors qu'ils sont plutôt en froid, on voit le regard triste du raton laveur, qui se demande s'il retrouvera un jour son ami et copilote. Lorsque tout va mal sur la planète d'Ego, Rocket empêche Gamora d'aller secourir Peter parce que, dit-il : "Je ne supporterais pas de perdre un autre ami aujourd'hui". Lors des funérailles de Yondu, et de l'hommage qui lui est rendu par les Ravageurs, Rocket verse une petite larme. Il se montre sensible lorsqu'il fait comprendre à ses camarades que ce n'est pas parce qu'il n'agit pas comme ils le souhaiteraient qu'il ne tient pas à eux pour autant.

5. Un futur rôle clef pour Nebula ?

Nebula est LA super-vilaine du film. La sœur de Gamora, mi-alien mi-robot, est bien décidée à se venger de sa sœur, qu'elle n'a jamais réussi à battre. Plus remontée que jamais, elle est prête à tout pour avoir sa peau, même lorsque Gamora la sauve d'une mort certaine. Pourtant, elle aussi finit par prouver qu'au fond elle a un coeur. 

Si cette soudaine humanité de Nebula nous surprend un peu, ses dernières répliques nous font comprendre qu'elle jouera un rôle clef dans le prochain Avengers. En effet, une fois réconciliée avec sa sœur, elle affirme ne vouloir qu'une chose, tuer Thanos, se venger du mal qu'il lui a fait et sauver toutes les petites filles qu'il exploite. 

Sa volonté de tuer Thanos est un moyen pour Sean Gunn de relier le film au prochain blockbuster de Marvel, Avengers Infinity War, sur les écrans en 2018. On sait déjà que Nebula y figure au côté des autres membres des Gardiens et qu'elle les aidera sans doute à barrer la route de Thanos, qui souhaite obtenir les six Pierres d'Infinité.

Nebula jouera sans doute un rôle clef dans Avengers Infinity War
Nebula jouera sans doute un rôle clef dans Avengers Infinity War Crédit : Marvel Studio 2017

6. Une nouvelle équipe se profile

Les Gardiens de la Galaxie pourraient bien passer de cinq héros à sept. À la fin du deuxième volet, ils recueillent deux âmes en peine, qui ont perdu leur mentor : Kraglin, qui a hérité de la flèche de Yondu et Mantis, l'esclave d'Ego. Après des années passées sous leurs ordres, les deux semblent prêt à prendre leur destin en main et, peut-être, à s'épanouir aux côtés des Gardiens de la Galaxie. Quel rôle joueront-ils ? Kraglin réussira-t-il a oublié son passé de Ravageur ? Réponse en 2020.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Fil Super Marvel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788296174
"Les Gardiens de la Galaxie 2" : 6 révélations à retenir du film
"Les Gardiens de la Galaxie 2" : 6 révélations à retenir du film
NOUS L'AVONS VU - "Les Gardiens de la Galaxie 2" est une suite qui a su se renouveler par rapport au premier film. Attention, spoilers.
https://www.rtl.fr/culture/super/les-gardiens-de-la-galaxie-2-6-revelations-a-retenir-du-film-7788296174
2017-04-26 18:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/awyLpymWyFpUBUR5WDDvvA/330v220-2/online/image/2017/0316/7787693093_505563-jpg-r-1920-1080-f-jpg-q-x-xxyxx.jpg