2 min de lecture Culture

Comment les échecs sont redevenus un phénomène de mode

Les ventes de jeux d'échecs bondissent à travers le monde entier ces dernières semaines. Ce phénomène est lié à plusieurs facteurs, notamment la série "Le jeu de la dame".

Un jeu d'échecs (illustration)
Un jeu d'échecs (illustration) Crédit : Photo de Charlie Solorzano provenant de Pexels
Nicolas Barreiro

Qui aurait pu prédire que les échecs seraient redevenus aussi populaires aujourd'hui ? Ce jeu antique, regroupant 32 pièces autour de 64 cases, est l'un des plus anciens de l'histoire pourtant il reste toujours en vogue en 2020. Plusieurs phénomènes peuvent expliquer ce retour flamboyant.

La popularité de ce jeu est aujourd'hui due en partie à la série Le jeu de la dame, sur Netflix. Elle met en scène Beth Harmon, une orpheline américaine surdouée aux échecs dans les années 50 à 70. The Queen's Gambit, en anglais, est devenue en à peine un mois la mini-série la plus regardée de l'histoire de la plateforme. Elle cumule plus de 62 millions de visionnages depuis sa sortie le 23 octobre 2020.

Preuve de l'influence de la série, les ventes de jeux d'échecs se sont envolées depuis sa sortie. "Nous avons doublé nos ventes en ligne de jeux d'échecs depuis le 23 octobre", annonçait au Figaro Franck Mathais, porte-parole du groupe JouéClub. Le constat est identique aux États-Unis, depuis la sortie de la série les ventes y ont augmenté de 125%, selon le New York Times

Un succès en ligne

La série de Netflix n'est pas le seul facteur à avoir redonné ses lettres de noblesse aux échecs. Le vidéaste Kevin Bordi, alias Blitzstream, est le premier témoin de cette nouvelle mode. Il a débuté ses premières vidéos sur les échecs il y a 9 ans. "Celles-ci marchent assez bien depuis 3 ou 4 ans", décrit-il, interrogé par RTL.fr.  

À lire aussi
coronavirus
Dorothée Gilbert : "Sans public, on n'a pas vraiment de raison d'être"

Mais il a constaté "une première explosion au début du premier confinement en mars". Le streamer est alors passé "de 300 à 800 spectateurs" en direct sur ses directs. "Depuis la série Le jeu de la dame et le deuxième confinement on est passé à 2.000 !", ajoute-t-il.

Sur sa chaîne YouTube, il réalise entre autres des " vidéos à but pédagogique pour s'améliorer aux échecs, de manière divertissante". À travers ce concept efficace, il espère attirer un public ignorant tout des échecs. "On a tendance à être élitistes, il est important aujourd'hui de saisir cette opportunité et produire un continu qualitatif pour les amateurs".

Un avenir dans l'esport

En août dernier, les échecs se sont ouverts à une nouvelle dimension, celle du sport électronique, ou esport. Le joueur professionnel américain Hikaru Nakamura, cinq fois champions des États-Unis, a intégré l'équipe d'esport TSM. Une première pour un joueur d'échecs.

Pour Kevin Bordi, cette nouvelle augure un bon présage pour l'avenir de la discipline, "Les échecs c'est un jeu, un sport qui se pratique aussi sur internet. Clairement avec l'audience sur les échecs aujourd'hui qui continuent de grandir, ça me parait très logique de voir des compétitions d'échecs liées avec des structures d'esport". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture Jeux Netflix
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants