1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "The Queen's Gambit" ("Le jeu de la dame") est-elle une histoire vraie ?
2 min de lecture

"The Queen's Gambit" ("Le jeu de la dame") est-elle une histoire vraie ?

ECLAIRAGE - La jeunesse et la gloire de la jeune joueuse d'échecs américaine Beth Harmon fascine les abonnés de Netflix. Réalité ou fiction ?

Anya Taylor-Joy joue Beth Harmon, une joueuse d'échecs prodige
Anya Taylor-Joy joue Beth Harmon, une joueuse d'échecs prodige
Crédit : Netflix
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

The Queen's Gambit ou, en français, Le Jeu de la Dame est très certainement la série phénomène de ce mois de novembre. La série que tout le monde regarde sur Netflix. La série que l'on vous a recommandé et que vous allez recommander à vos amis. La série qui unit le public et les critiques

Le pitch est simple : suivre la vie d'une jeune Américaine, génie des échecs, en pleine Guerre froide. La série est entièrement centrée sur la vie d'une jeune prodige incarnée, adulte, par l'actrice Anya Taylor-Joy (qui enchaîne succès sur succès avec les films Emma, The Witch, Split ou la série Peaky Blinders). Cette mini-série de 7 épisodes seulement raconte la vie de Beth Harmon, une orpheline précoce qui se découvre un talent stupéfiant pour les échecs dans la cave de l'institution religieuse qui l'a recueillie. 

Les noms, la période historique, l'histoire qui se déplie depuis l'enfance jusqu'à la gloire... The Queen's Gambit a tous les atours d'un biopic et pourtant, vous ne trouverez pas de véritable Beth Harmon dans les annales américaines d'échecs. Vous ne trouverez pas l'article du magazine Life qui évoque le destin merveilleux de cette enfant rousse au regard un peu trop noir. Rien non plus sur Google ou Wikipédia sur la vie de Beth Harmon (oui, c'est une recherche très populaire en ce moment). 

Crédit :

The Queen's Gambit est, en revanche, l'adaptation d'un livre de Walter Tevis publié dans les années 80. L'auteur, lui même joueur d'échecs, a mis une bonne partie de lui-même et quelques recherches sérieuses dans la création de ce roman. Les professionnels des échecs considèrent ce livre (et la série d'ailleurs) comme très réaliste. Il s'est notamment inspiré des jeux des grands maîtres américains et russes Robert Fischer, Boris Spassky ou Anatoly Karpov. 

À lire aussi

C'est dans la vie et le jeu de Fischer, surnommé Bobby, qu'il faut d'ailleurs trouver la plus grande part d'inspiration de l'auteur pour créer sa Beth. Tevis a en effet repris les stratégies du joueur américain pour les injecter dans son héroïne. Bruce Pandolfini, un maître, s'est chargé de la relecture du manuscrit pour s'assurer que les scènes d'échecs étaient les plus proches de la réalité possible. 

Pour les problèmes médicaux et le sujet de l'addiction, l'auteur n'a pas eu à aller loin. Diagnostiqué très jeune pour un rhumatisme articulaire aigu, il a reçu de fortes doses de médicaments dans sa jeunesse. De quoi offrir un ennemi de taille à son héroïne plus vraie que nature que nous avons adoré : Beth Harmon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/