1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Comment Bob Marley a échappé à une tentative d'assassinat en Jamaïque
2 min de lecture

Comment Bob Marley a échappé à une tentative d'assassinat en Jamaïque

Le 3 décembre 1976, Bob Marley et son équipe se trouvent dans la cuisine de son domicile, lorsque des hommes armés les attaquent.

Bob Marley, empereur du reggae jamaïcain, ici en 1976
Bob Marley, empereur du reggae jamaïcain, ici en 1976
Crédit : HO / AFP
L'INTÉGRALE - Bob Marley : comment le chanteur a échappé à une tentative d'assassinat
00:34:51
RÉCIT - Bob Marley : le jour où l'icône du reggae a disparu
00:03:38
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Bob Marley ce n'était pas que du reggae et des pétards. C'est une fortune amassée en un temps éclair dans un pays pauvre : la Jamaïque. Ce sont des causes aussi que l'artiste épousait et qui faisait parfois de lui une cible.

En 1976, Bob Marley échappe à une tentative d'assassinat et quand on lit ce qui s'est passé, cela fait froid dans le dos. "C'était le 3 décembre 1976, il ne s'y attendait pas du tout. Sa maison d'Hope Road, qui était un genre de sanctuaire en Jamaïque, où tout le monde venait lui réclamer un peu d'argent, tout coup il y a eu cette attaque où là le fait est établi que c'était éminemment politique", démarre le journaliste Alain Gardinier, auteur de Bob Marley et la légende du reggae au micro de Jour J.

"En fait, Bob Marley voulait faire un concert qui s'appelle Smile Jamaica, deux jours après [la tentative d'assassinat, ndlr] pour réunir un petit peu cette Jamaïque du parti de gauche et du parti de droite, le PNP et le JLP, qui se tiraient dessus à balles réelles", poursuit Alain Gardinier. "C'était un pays complètement divisé et lui espérait en faire un pays plus unifié", ajoute Flavie Flament.

Que s'est-il passé ?

"Il est allé voir le parti de gauche, le PNP au pouvoir puisqu'il avait quelques accointances avec eux. Et ce parti-là s'est complètement servi de lui et a annoncé des élections anticipées quelques jours après. Bref, il s'est fait manipuler", résume Alain Gardinier. "Et en face, Edward Seaga qui était quelqu'un de l'ultra-droite et d'ailleurs manipulé par la CIA, a, c'est à peu près sûr, fomenté cet attentat contre Bob Marley", poursuit le journaliste.

À lire aussi

Le 3 décembre 1976, Bob Marley est chez lui dans sa cuisine. "Et tout d'un coup des gunmen [hommes armés ndlr] sont rentrés. 4 se sont approchés, 2 ont tiré. C'est surtout le manager de Bob qui s'est interposé, il a reçu 5 balles. Bob a été frôlé (...) personne n'est mort, mais ça a été un choc absolument incroyable", raconte Alain Gardinier.

Un attentat fomenté par le gouvernement

Est-ce que les gunmen ont-ils été arrêtés tout de suite ? "Non, et ne même temps on s'est rendus compte qu'un des gardiens [de la maison de Bob Marley, ndlr] était un ami à eux, qu'il les a laissé passer. Leur voiture a été retrouvée dans le quartier du JLP, c'est-à-dire le quartier tenu par l'extrême droite", précise Alain Gardinier.

"Donc il y a eu plein de faisceaux qui ont concordé pour dire que c'était fomenté par le gouvernement pour se venger et parce qu'il savait que Bob Marley comme ça arrive en général pour les artistes, avait plutôt une mentalité de gauche et était plutôt proche du pouvoir en place que les idées d'extrême droite", ajoute-t-il.

"L'attentat a eu lieu le vendredi soir , le concert le dimanche soir et le lendemain matin à 6 heures il a pris un avion et il est parti aux Bahamas", conclut Alain Gardinier.

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/