1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : l'ancien patron de la CIA raconte les coulisses de la mort de Ben Laden
1 min de lecture

États-Unis : l'ancien patron de la CIA raconte les coulisses de la mort de Ben Laden

DOCUMENT RTL - John Owen Brennan, ancien directeur de la CIA qui publie "Diriger la CIA, mon combat contre le terrorisme" (Editions Talent), revient sur la planification de l'opération "Trident de Neptune", au cours de laquelle les forces spéciales américaines ont abattu Oussama Ben Laden.

L'ancien leader d'al-Qaïda Oussama Ben Laden dans une vidéo déclassifiée de la CIA
L'ancien leader d'al-Qaïda Oussama Ben Laden dans une vidéo déclassifiée de la CIA
Crédit : AFP
États-Unis : l'ancien patron de la CIA raconte les coulisses de la mort de Ben Laden
08:44
États-Unis : l'ancien patron de la CIA raconte les coulisses de la mort de Ben Laden
08:44
Thomas Sotto - édité par Nicolas Barreiro

Le 2 mai 2011, les États-Unis annoncent la mort d'Oussama Ben Laden, leader de l'organisation terroriste Al-Qaïda. Cette nouvelle arrive au terme d'un raid intense des forces spéciales américaines au Pakistan, nommé opération "Trident de Neptune", orchestré par la CIA.

L'attaque a duré moins d'une heure, mais sa planification a été bien plus longue, confie l’ancien patron de l'agence de renseignement américaine, John Owen Brennan. "Plusieurs mois avant ce raid, Leon Panetta (ancien directeur de la CIA) est allé à la Maison Blanche pour dire que la CIA avait identifié le complexe où il semblait que Ben Laden vivait". 

Barack Obama, président en poste à l'époque, a également joué un rôle important dans cette opération, "le président Obama voulait qu’on agisse, il ne voulait pas que Ben Laden s'échappe de ce complexe. Donc on a prévu plusieurs choses possibles, d’abord un missile mais Obama ne le souhaitait pas car cela aurait créé des dégâts collatéraux".

Sur ordre du président américain, l'opération "Trident de Neptune" a ainsi été lancée dans la nuit du 1er au 2 mai 2011, avec une part d'incertitude, "nous ne savions si Ben Laden lui-même était présent dans le complexe mais il a décidé que c’était le moment pour agir", confie John O. Brennan.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/