1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Comment Maradona arrivait-il à être négatif lors des contrôles anti-dopage à Naples ?
1 min de lecture

Comment Maradona arrivait-il à être négatif lors des contrôles anti-dopage à Naples ?

Lorsqu'il jouait à Naples dans les années 80, Maradona avait une réputation de gros fêtard. Mais, il réussissait à passer les contrôles anti-dopage.

 Photo de Diego Maradona prise dans les bureaux de l’Union européenne dans le centre de Rome, le 14 février 2014. (Illustration)
Photo de Diego Maradona prise dans les bureaux de l’Union européenne dans le centre de Rome, le 14 février 2014. (Illustration)
Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP
L'INTÉGRALE - Comment Maradona arrivait à être négatif lors des contrôles anti-dopage à Naples ?
38:24
RÉCIT - Diego Maradona : le jour où il marque avec la main en Coupe du Monde
03:41
Capucine Trollion
Capucine Trollion

En 1982 Diego Maradona arrive en Europe, il signe au FC Barcelone. Il a une réputation déjà un peu écornée, parce qu'il n'a pas brillé lors de la Coupe du Monde. À Barcelone, "c'est aussi la découverte de la bamboche, des rails de cocaïne, pas très compatible avec la carrière de footballeur", explique Flavie Flament.

À cette époque, est-ce que Maradona se dopait-il en plus de prendre de la cocaïne ? "Dopage, pour moi non, jamais", démarre Didier Roustan, journaliste et chroniqueur sur la chaîne l'Équipe, auteur du podcast Roustan Foot, au micro de Jour J.

"Et ce qui se faisait à l'époque de Naples plus tard [1984, ndlr], parce qu'il y avait des contrôles anti-dopage qui étaient un petit peu bidons. Mais, quand il était contrôlé, il avait comme ordre de ne plus faire la fête, de ne plus prendre de la cocaïne à partir du mercredi soir. Il pouvait le lundi et le mardi et les matchs étaient le dimanche", poursuit Didier Roustan. "S'il prend [de la cocaïne, ndlr] le jeudi, il y aura encore des traces le dimanche, s'il termine mercredi soir; il est peinard, ajoute-t-il.

Sauf "qu'on ne peut pas avoir de contrôle sur Maradona", et s'il n'arrêtait pas de prendre de la cocaïne, "un partenaire à lui urinait dans une fiole" avec laquelle Maradona partait et c'est ainsi qu'il passait les contrôles anti-dopage. "C'est vieux comme le monde ça", conclut Didier Roustan.  

À écouter aussi

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/