1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Bob Dylan : qui était "Hurricane", le boxeur américain défendu par le chanteur ?
1 min de lecture

Bob Dylan : qui était "Hurricane", le boxeur américain défendu par le chanteur ?

Pour fêter les 80 ans de la star américaine, "Bonus Track" revient sur l'histoire des plus grands tubes de Bob Dylan.

Bob Dylan donnant un concert lors du festival de musique de l'Ile de Wight, le 2 septembre 1969
Bob Dylan donnant un concert lors du festival de musique de l'Ile de Wight, le 2 septembre 1969
Crédit : UPI / AFP
L'INTÉGRALE - L'émission du 24 mai 2021
54:18
Thibaud Chaboche

Ce lundi 24 mai, Bob Dylan fête ses 80 ans. Pour l'occasion, Eric Jean-Jean revient dans Bonus Track sur l'exceptionnelle carrière du chanteur américain, en compagnie d'Yves Bigot. Tour d'horizon de ses plus grands tubes, parmi lesquels se trouve Hurricane, l'ultime coup de gueule de Bob Dylan...

En 1974, après s'être quelque peu retiré du monde suite à son accident de moto, et être finalement revenu en sortant notamment son plus grand tube, Knockin on heaven's doorBob Dylan décide de repartir en tournée avec The Band, les musiciens avec qui il faisait de la musique à Woodstock, juste après son accident de moto. 

Pour autant, cette tournée fera ressurgir de vieux démons : alcool, drogue, femmes… Il finit par se séparer de sa femme de l'époque et parti vivre à New York dans un loft de Greenwich Villlage. En 1975 il va sortir l’album Desire qui contient la chanson Hurricane

Le retour de la "protest-song"

Pour Dylan, c’est un peu le retour à la protest-song. C'est une chanson où il s’insurge contre ce qu’il croit être une erreur judiciaire. Hurricane, c’est le surnom d’un boxeur : Rubin Carter, champion de boxe noir américain, arrêté en 1966 pour un triple meurtre dans un restaurant du New Jersey. 

À lire aussi

Il est condamné à la perpétuité par un jury exclusivement blanc sur la simple fois de témoignages contradictoires alors qu’il ne cesse de clamer son innocence. Toute la chanson raconte l’histoire de ce fait divers. 

Hurricane bénéficiera finalement d’un nom lieu en 1988. Pour beaucoup, ce tube est l'un des meilleurs de Bob Dylan. En plus du poids des mots, la signature musicale, c’est le violon de Scarlet Rivera qui sublime le morceau. Une violoniste qu’il avait croisé dans la rue alors qu’il venait de s’installer à New York. Elle jouera finalement du violon sur tout l’album.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/