1 min de lecture Alain Soral

YouTube : après celle de Dieudonné, les deux chaînes d'Alain Soral supprimées

Les deux chaînes YouTube de l'essayiste d'extrême-droite Alain Soral ont été supprimées lundi 6 juillet, a fait savoir la branche française de sa maison-mère, Google, une semaine après avoir fermé celle du polémiste Dieudonné.

Alain Soral a été interpellé et placé en garde à vue à Paris
Alain Soral a été interpellé et placé en garde à vue à Paris Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Les deux chaînes d'Alain Soral ont été fermées lundi 6 juillet pour "enfreintes répétées aux conditions d'utilisation" de YouTube. La première, "ERTV Officiel", qui portait l'acronyme de son site "Égalité et réconciliation", comptait 185.000 abonnés. La seconde, "ERTV International", cumulait 3.200 abonnés.

À l'instar de Dieudonné, dont la chaîne a été supprimée lundi 29 juin, Alain Soral "ne pourra pas recréer de chaîne sur YouTube", a précisé Google France. En revanche, des vidéos le faisant apparaître pourront toujours être visibles si elles respectent les conditions d'utilisation de la plateforme.

Depuis juin 2019, YouTube a durci son règlement vis-à-vis des discours de haine et ces fermetures interviennent en application de ce nouveau cadre, a précisé Google France. Aux États-Unis, la plateforme a également supprimé des chaînes de suprémacistes blancs la semaine dernière.

Alain Soral, de son vrai nom Alain Bonnet, a été condamné plusieurs fois par la justice. La dernière condamnation date de fin juin en appel : 5.000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non-paiement, pour contestation de l'existence de la Shoah.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alain Soral Extrême droite Youtube
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants