1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Créteil : un professeur dénonce le "mépris de la parole professorale"
1 min de lecture

Créteil : un professeur dénonce le "mépris de la parole professorale"

INVITÉS RTL - Après le braquage d'une enseignante à Créteil avec une arme factice, un comité stratégique entre le ministre de l'Intérieur et le ministre de l'Éducation doit se tenir la semaine prochaine.

Un lycéen braque sa professeure dans un lycée de Créteil avec une arme factice
Un lycéen braque sa professeure dans un lycée de Créteil avec une arme factice
Crédit : Capture Twitter @DjeffChap
Enseignante braquée à Créteil : "on a besoin de plus d'adultes dans les lycées", dit l'Unsa
00:08:35
Enseignante braquée à Créteil : "on a besoin de plus d'adultes dans les lycées", dit l'Unsa
00:08:36
Yves Calvi_
Yves Calvi

Cette vidéo a choqué ce week-end. Un lycéen a été filmé en train de braquer une arme factice sur la tête de son enseignante, afin qu’elle le marque présent. Invités de RTL, Gilbert Ribeiro-Picquart, secrétaire académique de l’Unsa à Créteil, et Jean-Paul Brighelli, enseignant à Marseille, appellent le gouvernement à agir. 

Après cet incident, Gilbert Ribeiro-Picquart réfute tout “laxisme” des professeurs dans les lycées. “Il faut que les chefs d’établissement puissent sanctionner de manière systématique tout débordement”, estime-t-il, considérant que certains n’assument pas jusqu’au bout leurs responsabilités. 

Un constat partagé par Jean-Paul Brighelli. Selon lui, dans certains lycées, des insultes graves ne sont pas sanctionnées, alors que dans d’autres, “le moindre haussement de sourcils est immédiatement signalé”. “La violence commence dans le mépris que l’on a de plus en plus pour la parole professorale”, explique l’enseignant. 

Il regrette cet incident, “qui ne va pas aider au recrutement de nouveaux enseignants”. L’Éducation nationale peine en effet à trouver des professeurs, qui font “un métier qui est incroyablement mal payée”, dit Jean-Paul Brighelli. Le gouvernement doit ainsi mobiliser des “moyens financiers et humains”, affirme Gilbert Ribeiro-Picquart. “On a besoin de plus d’adultes dans les lycées”, sans qu’ils soient forcément enseignants.

À écouter aussi

Un comité stratégique doit se tenir dans les prochains jours entre le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et le ministre de l’Éducation nationale, afin de “rétablir l’ordre” selon les mots de Jean-Michel Blanquer. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/