1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Procès Johnny Depp - Amber Heard : ce qu’il faut retenir après six semaines de débat
5 min de lecture

Procès Johnny Depp - Amber Heard : ce qu’il faut retenir après six semaines de débat

Les dernières plaidoiries dans le procès opposant Amber Heard à Johnny Depp sont prévues ce vendredi 27 mai. Elles mettront fin à une affaire qui a captivé le monde entier.

Johnny Depp et Amber Heard
Johnny Depp et Amber Heard
Crédit : AFP
Procès Johnny Depp-Amber Heard : ce qu'il faut retenir après six semaines de débat
00:07:44
Carrie Nooten - édité par Nicolas Barreiro

C’est le procès de l’année aux États-Unis. Il marquera le pays comme le procès d’O.J. Simpson l’avait fait en son temps et se déroule en direct sous les yeux de millions d’Américains puisque les caméras ont été installées dans la salle d’audience, il s'agit du procès de Johnny Depp contre Amber Heard. 

Ce vendredi 27 mai, les avocats doivent présenter leurs plaidoiries finales, ce qui marquera la fin de six semaines de témoignages, de larmes et de déballages glauques. Il y a déjà un côté hors normes à cette affaire car c’est un procès deux-en-un. On parle toujours du procès de Johnny Depp contre son ex-femme Amber Heard, pour diffamation, mais en fait celle-ci a contre-attaqué, pour diffamation également. Les sept jurés se retrouvent à devoir rendre deux verdicts concomitants, dans deux affaires. Après six semaines d’audience, on leur souhaite bon courage parce que tout cela n’est pas évident à démêler. 

Johnny Depp poursuit son ex-femme en diffamation, après qu’Amber Heard a publié un édito dans le très sérieux Washington Post. Éditorial dans lequel elle se décrit comme une "victime de violences conjugales", mais sans jamais nommer l’acteur. La comédienne, elle, poursuit son ex-mari après avoir été traitée de menteuse dans la presse

Deux affaires, mais une seule juge, un seul jury… comment est-ce possible?

La juge avait départagé le temps de témoignages de chaque camp. Un peu incroyable, mais elle avait donné à chacun 61 heures et 15 minutes pour défendre leurs positions, et cela a été décompté religieusement jour après jour. Six semaines d’audience, c’est très long, très intense, et les parties se sont vraiment rendu coup pour coup.

À lire aussi

Amber Heard a eu le dernier mot jeudi, en assurant aux jurés, les larmes aux yeux, qu’elle voulait mettre ce procès derrière elle, qu’elle voulait avant tout que "Johnny la laisse tranquille". L’actrice leur a bien dit qu’elle avait fait ces procès malgré le harcèlement des fans de son ex-mari, malgré les menaces de mort qu’elle reçoit quasiment tous les jours, un peu comme pour convaincre que ce qu’elle n’a aucun intérêt dans ces procédures en justice.

Mais ce n’est pas parce qu’elle a eu le dernier mot qu’elle a convaincu le plus. L’une des avocates de Johnny Depp, Camille Vasquez, a été redoutable. Son but était de décrédibiliser totalement Amber Heard. Entre son questionnement acéré et son ton dédaigneux devant les réponses de l’actrice, elle a clairement marqué des points. Des témoins stars, comme l’ex-mannequin Kate Moss, ont démonté certaines affirmations de la comédienne. 

Ce qui est fou, c’est que les deux plaignants ont des griefs et des stratégies quasiment similaires : chacun estime avoir été abusé physiquement par l’autre, chacun nie avoir abusé l’autre, chacun a fourni des preuves d’abus, chacun estime que la diffamation de l’autre a eu un impact sur sa carrière. Johnny Depp est convaincu qu’à cause de cet édito, deux jours plus tard Disney a annoncé ne plus travailler avec lui sur Pirates des Caraïbes. Amber Heard estime que son rôle dans Aquaman 2 a été raboté à cause de l’affaire. 

Des détails glauques et sordides

Les deux plaignants sont acteurs, avant tout. On se demande si parfois les sept jurés n’ont pas eu l’impression de regarder en direct une série Netflix car les deux comédiens ont offert au public un grand déballage des moments les plus sordides de leur relation

Grâce à des enregistrements faits par l’un et l’autre au cours de leur relation, on a entendu et vu un Johnny Depp ivre quasi mort, bourré de drogues. On a entendu Amber Heard injurier et humilier méchamment son mari de l’époque. Aucun détail glauque n’a été épargné : l’actrice a affirmé que non seulement l’acteur l’avait plusieurs fois frappée, mais aussi agressée sexuellement avec une bouteille. Les jurés ont certainement compris que la relation entre les deux acteurs était toxique au plus haut point. 

Un procès très médiatisé

Ces détails de leur vie privée ont été déballés sous les yeux de millions d’Américains qui ont pu suivre le procès en direct, grâce à des caméras dans la salle d’audience. Au milieu du procès, la chaîne de télé qui retransmet le procès, Law & Crimes, a annoncé qu’elle avait eu 330 millions de téléspectateurs. Un record ! 

Surtout, il n’y a pas que la télévision. Ce qui compte surtout, ce sont les réseaux sociaux, qui ont amplifié la dimension médiatique de ce procès déjà hors normes. Des études ont mesuré que, plus que la guerre en Ukraine, que la pandémie, que les menaces de suppression de l’avortement, le procès a totalement dominé l’attention des internautes ces dernières semaines. Les fans de Johnny Depp ont créé le hashtag "Justice pour Johnny" ou le hashtag "On Ne t’aime pas Amber", qui ont généré un trafic incroyable. Alors que le rachat de Twitter par Elon Musk est un sujet économique et d’influence important, Google a enregistré quatre fois plus de recherches sur le nom "Amber Heard" que celui d’Elon Musk. La toile s’est enflammée il y a quelques jours aussi en imaginant une liaison entre Johnny Depp et son avocate. La fascination est à son comble. 

Johnny Depp favori des réseaux sociaux

Sur internet, les fans de l’acteur sont restés à le soutenir malgré tout ce qu’ils ont entendu. Même dans la salle d’audience et autour du tribunal, les soutiens étaient majoritairement pour Johnny Depp. Le public cherchait à l’apercevoir alors qu’il entrait par une petite porte derrière le tribunal et huait Amber Heard dès qu’elle apparaissait. On en a vu de drôles aussi au tribunal ces dernières semaines : une femme a même amené deux lamas censés envoyer de bonnes ondes au comédien. Un vrai cirque.

En théorie, cela ne peut pas influencer les jurés. La juge a bien mis en garde les jurés : ils n’ont absolument pas eu le droit de lire quoi que ce soit sur l’affaire, ni d’en discuter avec d’autres. Mais bien sûr, ce serait un peu fou qu’ils aient pu s’isoler à ce point. Maintenant, ce qu'il se passe dans un tribunal est bien différent du tribunal médiatique. Il ne faut pas oublier que l’acteur a déjà perdu un premier procès similaire en Grande-Bretagne.

Pourquoi entamer cette procédure ?

Johnny Depp devait se douter que ce serait si sordide, mais il a tout de même engagé ce procès pour des raisons qu'on ignore. On ne peut que spéculer, mais on imagine qu’il voulait rétablir son honneur au moins et peut-être relancer sa carrière, mais de ce côté-là c’est râpé : il y a eu trop de fantômes du passé qui ont témoigné contre lui ces dernières semaines et ont brossé un portrait de lui à l’opposé du mec cool, sympa, drôle, qu’il avait construite.

L’enjeu pour Amber Heard est différent, il semble qu’elle ait compris que sa carrière ne sera jamais plus comme avant. L’a-t-elle compris trop tard? À l’écouter, elle veut surtout mettre un terme au harcèlement dont elle fait l’objet.

Et finalement au-delà, ce qui est vraiment en jeu, c’est le risque d’un impact très négatif sur les victimes de violences domestiques. À force de se moquer d’Amber Heard, de minimiser son témoignage, voire de le piétiner, forcement cela décrédibilise toutes les victimes dans leur ensemble.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/