1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Elon Musk va-t-il finalement renoncer à acheter Twitter ?
3 min de lecture

Elon Musk va-t-il finalement renoncer à acheter Twitter ?

Elon Musk conditionne désormais le rachat de Twitter à la garantie que la plateforme ne compte pas plus de 5% de faux comptes. Le milliardaire ne semble plus aussi déterminé à boucler l'opération.

Elon Musk a pris le contrôle de Twitter pour 44 milliards de dollars
Elon Musk a pris le contrôle de Twitter pour 44 milliards de dollars
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Le rachat de Twitter par Elon Musk a pris du plomb dans l'aile. Quelques jours après avoir suspendu le processus d'acquisition en raison de doutes sur la part de faux comptes parmi les utilisateurs de la plateforme, le patron de Tesla et SpaceX a indiqué ce mardi 17 mai que le rachat du réseau social pour 44 milliards de dollars ne parviendrait pas à son terme tant qu'il n'aurait pas la garantie que moins de 5% des 229 millions de comptes actifs revendiqués par Twitter dans ses résultats financiers sont des "fakes".

"Le directeur exécutif de Twitter a refusé hier de prouver que moins de 5% des comptes étaient des faux", a tweeté le milliardaire, qui compte près de 94 millions d'abonnés sur le réseau social. "Jusqu'à ce qu'il le fasse, la transaction ne pourra pas aller de l'avant", a-t-il ajouté. Elon Musk fait référence aux explications fournies lundi par Parag Agrawal, le patron de Twitter, sur les mesures prises pour lutter contre les spams et les faux comptes. Le fantasque entrepreneur y avait répondu par un émoji en forme de crotte.

Dans le cadre d'une conférence par vidéo organisée lundi, Elon Musk a également estimé que les faux comptes représentaient au moins 20% des utilisateurs de Twitter, selon l'agence Bloomberg et des tweets de personnes présentes à cet événement. "20% de faux comptes et de spams, c'est 4 fois plus que ce que Twitter affirme, mais le vrai chiffre pourrait être *bien* supérieur", a tweeté Elon Musk mardi.

Elon Musk avait déjà annoncé vendredi mettre en suspens l'acquisition de l'entreprise, qu'il souhaite racheter pour 44 milliards de dollars, avant de rectifier le tir quelques heures plus tard en précisant qu'il était "toujours engagé" à mener à bien l'opération.

Musk devra 1 milliard à Twitter si le deal capote

À lire aussi

Les faux comptes visés par Elon Musk sont essentiellement des bots, des comptes automatisés pilotés par des programmes informatiques. Ils peuvent être le fait d'achats d'abonnés par des utilisateurs humains désireux d'augmenter leur audience et leur influence sur la plateforme, mais aussi utilisés dans le cadre de campagnes de propagande ou pour lancer des raids à l'encontre d'autres utilisateurs. Ils sont aussi de plus en plus régulièrement employés pour arnaquer des utilisateurs, via des escroqueries aux cryptomonnaies, notamment. 

La proportion de ce type de comptes parmi les utilisateurs humains de Twitter est une donnée importante pour son futur acquéreur car elle détermine la capacité de la plateforme à monétiser son audience par la vente de publicités ou d'abonnements payants.

Ce nouveau rebondissement fait planer un sérieux doute sur la volonté de l'homme d'affaires de boucler l'opération pour laquelle il semblait pourtant avoir bouclé son plan de financement. Certains analystes estiment qu'Elon Musk utilise ce prétexte pour négocier un prix d'achat plus bas avec Twitter. Selon le New York Times, Elon Musk pourrait aussi chercher à se retirer de l'accord pour enrayer la baisse des actions de Tesla, qui pèsent pour l'essentiel de sa fortune personnelle.

Si l'opération venait à avorter, Elon Musk devrait cependant s'acquitter de frais de rupture de près d'un milliard de dollars, conformément à l'engagement signé avec Twitter. Il pourrait aussi être poursuivi en justice par la plateforme, sauf s'il parvient à prouver qu'elle a délibérément menti sur le nombre de faux comptes parmi ses utilisateurs.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur