1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Procès Johnny Depp-Amber Heard : trois évènements marquants
4 min de lecture

Procès Johnny Depp-Amber Heard : trois évènements marquants

Johnny Depp et Amber Heard s'affrontent depuis plus d'une semaine dans un procès en diffamation. Tout est filmé et retranscrit en direct à la télévision américaine.

Johnny Depp à son procès
Johnny Depp à son procès
Crédit : AFP
Philippine Rouvière Flamand

Depuis le 11 avril, l'ancien couple d'acteur star, Johnny Depp et Amber Heard, s'affrontent dans un procès pour diffamation. Les audiences, qui ont lieu au tribunal de Fairfax, en Virginie, sont entièrement filmées et diffusées à la télévision américaine. 

À l'origine de ce procès, une accusation de violences conjugales publiée dans le Washington post en 2018 par Amber Heard. Si Johnny Depp n'y est pas clairement nommé, la star d'Hollywood s'est sentie visée, le couple ayant été marié pendant un an. Celui qui incarne le rôle de Jack Sparrow dans la franchise Pirates des Caraïbes accuse alors son ex-femme de diffamation et lui demande 50 millions de dollars en dommages et intérêt. En effet, depuis que ces accusations ont été portées, il a été demandé à l'acteur de démissionner de son rôle de Gellert Grindelwald, de la saga à succès Les Animaux Fantastiques. Johnny Depp a également été remercié pour la saga Pirate des Caraïbes, dont il tenait le premier rôle depuis 2003 et cinq films. 

En réponse, Amber Heard attaque également son ex-mari en diffamation et lui demande 100 millions de dollars en dommages et intérêts. 

Ce procès n'est pas le premier entre les deux stars américaines. En 2020, Johnny Depp avait également attaqué le journal The Sun après avoir été traité de "mari violent". Il a perdu ce procès ainsi que le procès en appel. Ce nouveau procès a été marqué par plusieurs événements notables. 

Les addictions de Johnny Depp

À lire aussi

Dans ce procès qui a pour but d'établir la vérité, pour savoir qui a diffamé qui, les différentes addictions de Johnny Depp ont longuement été évoquées. Si l'acteur n'as jamais nié ces addictions, il a expliqué ce qui l'avait poussé à consommer ces différentes substances. Il a notamment évoqué sa relation avec sa mère, qui lui faisaient subir des violences physiques et psychologiques. Johnny Depp a affirmé qu'il avait volé des pilules prescrites à sa mère lorsqu'il avait 11 ans "pour échapper à la nature chaotique de ce que nous vivions."

Pour autant, l'acteur mondialement connu parle plus "d'automédication" que d'addiction et affirme n'avoir "jamais perdu le contrôle". Il s'est exprimé devant la cour, expliquant que "la caractérisation par Mlle Heard de ma soi-disant toxicomanie est grossièrement exagérée et, je suis désolé de le dire, mais une large partie est tout simplement fausse".

Face aux accusations de violences extrêmes envers son ex-femme, le père de Lily-Rose et Jack s'est défendu d'avoir "jamais été un cinglé qui avait besoin d'être défoncé tout le temps." L'ancien médecin de Johnny Depp, David Kipper, s'est, lui aussi, adressé à la cour, dressant un bilan complet de ses addictions et expliquant que l'acteur avait tenté de se désintoxiquer à la période de ses fiançailles avec Amber Heard, ce qu'il n'a pas réussi à faire.

Selon Johnny Depp, son ex-femme n'est pas totalement innocente dans son échec, il explique qu'elle l'encourageait à boire et à se droguer. Lors du précédent procès contre The Sun, en 2020, elle avait en effet reconnu prendre des drogues lors de soirées festives, ainsi que d'avoir consommé de l'alcool devant son ex-mari. Amber Heard avait tout de même précisé avoir toujours demandé si cela le dérangeait. 

Accusations de violences conjugales dans les deux camps

La défense d'Amber Heard se base principalement sur des accusations de violences. Les avocats de l'actrice ont décrit son ex-mari de "monstre" lorsqu'il buvait ou prenait de la drogue. Une vidéo, utilisée lors du premier procès de 2020, avait circulé sur les réseaux sociaux, montrant l'acteur américain se servir un très grand verre de vin, puis devenir violent, frappant dans les murs et jetant des objets à l'autre bout de la pièce. 

Les avocats d'Amber Heard ont également raconté un événement qui s'est déroulé en 2015 en Australie, et qui a laissé sans voix le tribunal. La scène décrite est un viol avec une bouteille d'alcool, accompagné de violences physiques. 

Le porte-parole de Johnny Depp a réagi à ces accusations dans un communiqué : "Ces accusations fictives n'ont jamais été faites depuis le début des allégations d'Amber en 2016, et n'ont fait surface qu'avantageusement des années plus tard. Cela suit un modèle de ses affirmations élaborées et erronées qui ont continué à changer et à évoluer au fil du temps dans le but de la valeur de choc hollywoodienne dont Amber a maîtrisé et utilisé pour exploiter un mouvement social sérieux."

De son côté, Camille Vasquez, avocate de Johnny Depp, a, elle aussi, accusé Amber Heard de violences physiques. L'actrice aurait lancé une bouteille de vodka sur son mari de l'époque, lui coupant le doigt. La sœur de l'acteur mondialement connu a également témoigné en sa faveur. Elle a décrit une relation toxique, avec une Amber Heard qui serait "toujours dans la confrontation", et qui traitait son mari de 58 ans de "vieux gros". 

Intervention de la thérapeute du couple

Lors des premiers jours du procès, la thérapeute du couple est venue témoigner. Laurel Anderson a suivi le couple pendant 21 séances et a mis en avant les faiblesses de l'ancien couple. Amber Heard souffrirait d'une phobie de l'abandon, la poussant à provoquer Johnny Depp. Lorsque le tribunal lui demande si ce comportement aurait pu jouer un rôle dans les violences de l'acteur, elle répond par l'affirmative. "Je pense qu'il s'est contrôlé plusieurs décennies et que la relation induite par madame Heard a déclenché ce que je vois comme des abus mutuels." 

La thérapeute décri aussi des scènes de violences régulières, expliquant que Johnny Depp frappait sa femme "avec la main ouverte", alors qu'elle ripostait" avec le poing." Elle explique également que la violence d'Amber Heard pouvait s'expliquer par de la jalousie, lorsque, sous les effets de la drogue, Johnny Depp avait tenu des propos sur une autre femme.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/