2 min de lecture Guy Bedos

Mort de Guy Bedos : un humoriste engagé

VU DANS LA PRESSE - L'humoriste et comédien Guy Bedos est mort, ce jeudi 28 mai, à l'âge de 85 ans, après une carrière de plus de 50 ans de one-man-show, de théâtre et de cinéma.

Guy Bedos
Guy Bedos Crédit : JOEL SAGET / AFP
Venantia
Venantia Petillault

Le comédien et humoriste Guy Bedos est mort jeudi 28 mai, à 85 ans, quelques jours après son complice Jean-Louis Dabadie, coauteur de nombreux de ses sketchs. Si l'humoriste a marqué le monde du spectacle et des médias grâce à ses nombreux sketches, la figure d'un homme engagé a rapidement émergé dès les années 60.

Après s'être produit en duo avec sa première épouse, Sophie Daumier, Guy Bedos a volé de ses propres ailes en commentant l'actualité politique de façon humoristique et piquante, comme le rappelle France Inter. Il a notamment épinglé tous les présidents de la République ainsi que les grands chefs de partis. 

L'humoriste s'est revendiqué rapidement de gauche, en expliquant dans Mémoire d'outre-mère que son positionnement politique venait de son beau-père, raciste et antisémite ainsi que de sa mère, admiratrice du Maréchal Pétain. Membre de la Ligue des Droits de l'Homme et soutien des militants de l'association Droit au Logement, d'Arnaud Montebourg lors de la primaire citoyenne de 2017, puis de Jean-Luc Mélenchon, Guy Bedos a annoncé avoir voté Emmanuel Macron pour battre le Front National, "une urgence absolue", avait-il déclaré.

En effet, après avoir souvent caricaturé Jean-Marie Le Pen dans ses sketches, c'est à sa fille, Marine Le Pen, présidente du Front National à l'époque qu'il s'attaque :  "Marine Le Pen a "simplement remplacé les juifs par les Arabes et les nègres. Elle dit à tous ces gens qui vont mal, car nous sommes dans la même crise que dans les années hitlériennes, si vous êtes au chômage, si vous souffrez, c'est parce qu'il y a trop d'Arabes, trop de Noirs".

À lire aussi
Victoria Bedos s'adresse à son père dans une lettre touchante people
Mort de Guy Bedos : sa fille Victoria Bedos révèle qu'il avait entamé une grève de la faim

Récemment, il avait aussi critiqué l'auteur polémiste, Éric Zemmour. "Zemmour est juif. Mais il veut être plus français que les Français. Mon grand-père était bâtonnier à Alger, il a milité pour le décret Crémieux qui a fait des juifs d’Algérie, des Français. Rétrospectivement, quand je vois Zemmour, je le regrette".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guy Bedos Mort Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants