3 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Avec 'The Wall', TF1 ne pouvait pas se prendre un mur"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur la première soirée du nouveau jeu quotidien de TF1, "The Wall, face au mur", présenté par Christophe Dechavanne.

5,4 millions de téléspectateurs ont vu le premier numéro de "The Wall"
5,4 millions de téléspectateurs ont vu le premier numéro de "The Wall" Crédit : Capture d'écran / TF1
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Nous en avions fait des paris, non sur l'avenir, mais sur l'audience de The Wall, Face au mur, un jeu quotidien présenté pour la première fois par Christophe Dechavanne, lundi 27 février à 19 heures sur TF1. Par pudeur, on taira les noms des spécialistes persuadés d'avoir "tout bon" en prédisant un score à peine supérieur à celui de Money Drop, environ 3,5 millions de curieux le "Jour J", moins par la suite.

N'ayant pas, moi, la science infuse, j'ai précisément laissé infuser durant la quinzaine précédant le "grand soir" en "humant l'air du temps", qui sentait bon : d'excellents candidats, une excellente mécanique (suffisante pour séduire d'"entrée de jeu"), un présentateur assagi, sans oublier une campagne d'affichage ayant "bonne presse".

Soit des voyants au vert... vert comme la moitié des boules ! J'étais donc plutôt d'accord avec un Dechavanne affirmant que "si ça ne marche pas, je ne comprends plus rien au métier". Qu'il soit rassuré, il comprend encore quelque chose au métier, et moi un peu aussi, qui m'obstine à réagir en téléspectateur plutôt qu'en analyste média. Or, elle avait justement tout pour intriguer au départ le téléspectateur, cette importation américaine avec son mur haut comme un immeuble de quatre étages. 

À lire aussi
Une femme devant sa télévision (illustration) audiences TV
Audiences TV : "L'Amour est dans le pré" écrase la concurrence

Et ses boules tombant de douze mètres, or donc vertes en cas de bonne réponse, rouges dans le cas inverse, avec des obstacles les faisant dévier de leur trajectoire pour atterrir dans des cases indiquant des sommes ajoutées ou ôtées aux gains des participants. Participants qui jouent en couple parce que, n'est-ce pas, "les-deux-font-la-paire". La mécanique est par ailleurs efficace jusqu'au bout : l'un des éléments du binôme, bientôt isolé, doit en effet décider s'ils partent avec ce qui est déjà gagné, alors qu'il ignore tout de l'évolution de leur bonne fortune sur le plateau.

Faut-il vraiment préciser (pardon) que certains candidats ont déjà "les boules", mais quoiqu'il en soit, on ne voit pas bien comment TF1 pouvait se "prendre le mur" dès le démarrage. Elle ne l'a effectivement pas pris. J'avais parié sur une audience de 4,8 millions de curieux, sous-évaluant moi aussi l'engouement pour un nouveau programme qui de surcroît - on le répète - a été très bien vendu. Le savoir-faire et le faire savoir, toujours.

"The Wall" bat des records d'audience

Résultat, quasiment 5,4 millions de personnes de tous âges ont répondu "présent" le 27 février devant The Wall, Face au mur. TF1 s'est d'autant moins heurtée à un mur qu'elle a séduit 27% du public féminin et des 25-49 ans, ainsi que 31% des 15-24 ans. Il va évidemment falloir confirmer et durer, mais personne ne pourra nier ce lancement en fanfare, le meilleur pour un jeu depuis 2009.

Y'a -t-il du coup un dommage collatéral ? Oui, N'oubliez pas les paroles, un autre Quizz qui passe de quelques 3,3 à 2,7 millions de fanas. Sans doute Nagui en récupérera-t-il une partie mais ce qui s'est passé hier suffit à faire mentir d'autres "prédictions" voyant et prévoyant une forte baisse des talk shows en cas de succès de TF1.

Encore raté. Ce lundi tout au moins, ils gardent leurs fidèles : 1,7 million de téléspectateurs pour C8 et Touche pas à mon poste, 1,4 million pour TMC et Yann Barthès, 1,1 million pour France 5 et C à vous, et 100.000 pour Le Grand Journal. Sans oublier M6 et ses 1,7 million pour Chasseurs d'appart'. Encore une histoire de murs, pas vrai ?! Et c'est justement une "affaire à suivre" parce que, comme le dit le dicton, c'est "au pied du mur qu'on voit le maçon". Et le Dechavanne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision TF1 Émission
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787463930
Isabelle Morini-Bosc : "Avec 'The Wall', TF1 ne pouvait pas se prendre un mur"
Isabelle Morini-Bosc : "Avec 'The Wall', TF1 ne pouvait pas se prendre un mur"
ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur la première soirée du nouveau jeu quotidien de TF1, "The Wall, face au mur", présenté par Christophe Dechavanne.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-avec-the-wall-tf1-christophe-dechavanne-pouvait-pas-se-prendre-un-mur-7787463930
2017-02-28 20:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BdAKVQuSdG5m991yYMn8Qg/330v220-2/online/image/2017/0228/7787467214_5-4-millions-de-telespectateurs-ont-vu-le-premier-numero-de-the-wall-face-au-mur.JPG