1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Elizabeth II : le jour où elle a "sauté en parachute" avec James Bond (Daniel Craig)
2 min de lecture

Elizabeth II : le jour où elle a "sauté en parachute" avec James Bond (Daniel Craig)

En 2012 pour l'ouverture des JO à Londres, Elizabeth II donne la réplique à Daniel Craig devant des millions de téléspectateurs.

Daniel Craig et Elizabeth II en 2012 au Palais de Buckingham
Daniel Craig et Elizabeth II en 2012 au Palais de Buckingham
Crédit : Capture d'écran YouTube
Reine Elisabeth II : le premier jour des célébrations du jubilé de diamant
35:31
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Si les années 90 ont été très difficiles pour Elizabeth II pour sa popularité, les années 2000 célèbrent un retour en grâce. C'est comme si elle avait tiré un enseignement des épreuves qu'elle a vécues.

"La première décennie des années 2000 est effectivement un retour en grâce d'Elizabeth II dans le cœur de ses sujets", résume Thomas Pernette, journaliste spécialiste des têtes couronnées et auteur d'Elizabeth II, Les chapeaux de la couronne. L'image de la monarchie se prend un coup de frais et de modernité avec le mariage de Kate et William en 2011, devant 2 milliards de téléspectateurs. 

On parle alors d'une reine "plus dans le coup", surtout en 2012 quand elle rencontre James Bond (Daniel Craig) lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques à Londres. Il vient la chercher dans son palais, la fait monter dans son hélicoptère et Elizabeth II saute même en parachute. "Les 900 millions de téléspectateurs qui ont vécu cette cérémonie d'ouverture y ont cru", ajoute Thomas Pernette en expliquant qu'Elizabeth II a "beaucoup d'humour".

Elizabeth II a beaucoup d'humour

Thomas Pernette

On a mis du temps à le savoir, mais Elizabeth II a beaucoup d'autodérision. Il paraît que le prince Charles en voyant ça, on l'a su après, est mort de rire, ses petits-fils sont complètement fous en voyant leur grand-mère avec l'agent 007. "Quand on lui a proposé, tout le monde s'est dit qu'elle n'acceptera jamais. Elle a accepté sous condition qu'elle ait une réplique. Elle ne voulait pas seulement faire de la figuration et c'est ça qui est très drôle", poursuit Thomas Pernette. 

À écouter aussi

"Ce qui me plaît beaucoup dans cette vidéo (des Jeux olympiques, ndlr), c'est qu'au-delà du personnage, c'est une marque Elizabeth II. On pense que Londres a eu les JO en 2012 parce que le CEO (le grand patron, ndlr) était impressionné d'être reçu à Buckingham", conclut Thomas Pernette. 

Tous les jours dans Jour J , de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/