2 min de lecture People

Coronavirus : Vincent Lindon demande "une taxe Jean Valljean" pour aider les précaires

VIDÉO - Dans les colonnes de "Mediapart", l'acteur propose de mettre en place "une taxe Jean Valljean" pour aider les personnes les plus précaires.

>
Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… » Crédit Image : Shanna Besson |
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Vincent Lindon lance un appel à la solidarité pour les plus précaires. Dans une réflexion pour Mediapart, qu'il a filmée depuis chez lui, l'acteur fustige les "plus riches" et le quinquennat d'Emmanuel Macron, et appelle les personnes privilégiées à contribuer à la solidarité nationale.

"Comment ce pays si riche, la France, sixième économie du monde, a-t-il pu désosser ses hôpitaux jusqu’à devoir, pour éviter l’engorgement des services de réanimation, se résigner à se voir acculé à cette seule solution, utile certes, mais moyenâgeuse, le confinement ?", démarre l'acteur césarisé pour son rôle dans La Loi du marché en 2016.

Inquiet pour la crise sociale qui menace le pays après la pandémie, Vincent Lindon poursuit : "Les inégalités ont explosé avec la pandémie. Confinés dans des logements exigus ou contraints d’affronter les périls, les plus fragiles vivent des jours terriblement difficiles”.

Une "taxe Jean Valjean" pour les plus précaires

Vincent Lindon demande alors une participation des plus riches à la solidarité sociale, grâce à une taxe nommée d'après l'un des héros des Misérables de Victor Hugo. "Cette idée, juste et légitime, pourrait prendre la forme d’une contribution exceptionnelle, baptisée ‘Jean Valjean’, conçue comme une forme d’assistance à personnes en danger, financée par les patrimoines français de plus de 10 millions d’euros, sans acrobaties, à travers une taxe progressive de 1 % à 5 %, avec une franchise pour les premiers 10 millions d’euros", précise l'acteur avant de poursuivre : "À période exceptionnelle, contribution exceptionnelle. Même si j’applaudirais évidemment tout amendement visant à pérenniser cet effort de réduction des inégalités".

À lire aussi
Lily Collins et Samuel Arnold dans "Emily in Paris" Netflix
"Emily in Paris", la série délicieusement insupportable obsédée par Brigitte Macron

Pour appuyer sa proposition, qui permettrait de redistribuer 2.000 euros aux foyers les plus pauvres, l'acteur a contacté des économistes : "Cette contribution devrait représenter environ 36 à 37 milliards d’euros, qui seront distribués aux quelque 21,4 millions de foyers trop pauvres pour être assujettis à l’impôt sur le revenu", explique-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Confinement Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants