2 min de lecture Festival de Cannes

Cannes 2018 : Vincent Lindon : "Je me suis fait diaboliser par le rôle"

RENCONTRE - Le cinéma français est de nouveau à l'honneur puisque l'acteur entre en compétition avec le film "En guerre", réalisé par Stéphane Brizé. Le long-métrage sort en salles ce mardi dès 19 heures.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Cannes 2018 - Vincent Lindon : "Je me suis fait diaboliser par le rôle" Crédit Image : BERTRAND LANGLOIS / AFP | Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Le Service Culture

Huitième journée au Festival de Cannes. Ce mardi 15 mai est marqué par l'entrée en lice du troisième film français en compétition : En guerre, un long-métrage de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon. Il y a trois ans, le duo avait frappé fort sur la Croisette avec La loi du marché, décrochant au final le prix d’interprétation masculine pour Vincent Lindon.

Cette fois, le réalisateur Stéphane Brizé propose de nous plonger au cœur d'un groupe d'ouvriers en lutte contre la direction de leur usine qui veut fermer leur usine pourtant rentable. Un film dans l'air de notre temps mondialisé, tourné au plus près de ces femmes et ces hommes engagés dans un combat acharnéVincent Lindon a joué en compagnie d'acteurs non professionnels ce qui donne au film En guerre un ton authentique encore plus troublant.

Quant à son interprétation, elle a un souffle et une densité dont certains diront qu'elle n'est qu'une performance. Mais elle se révèle plutôt bluffante, comme si l'acteur s'était fondu dans son rôle en une sorte de transe. "Je me suis fait diabolisé par le rôle", affirme le comédien. "'J'en ai pris possession, mais plus que d'habitude (...), j'ai l'impression que c'était un état".

À lire aussi
Le producteur Harvey Weinstein, le 24 mai 2013 Agression sexuelle
Harvey Weinstein : "Il fallait accepter ses désirs", confie l'ex-chauffeur à Cannes

Le film montre la difficulté de cette lutte face aux patrons, aux politiques, aux forces de l'ordre et aux médias. Mais aussi au sein même des employés, soumis à la fatigue et aux divisions. Un long-métrage à découvrir dès ce soir à 19 heures partout en France.

Également dans "Laissez-vous tenter"

Le Larousse a présenté hier son édition 2019, avec quelques invités faisant leur entrée dans le célèbre petit dictionnaire illustré. Un reportage signé Laurent Marsick. 

Le 27ème Festival international des jardins s'est ouvert au Château de Chaumont-sur-Loire, avec pour thème de cette année : la pensée. Promenade parmi les œuvres exposées en compagnie de Sophie Aurenche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Vincent Lindon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793387757
Cannes 2018 : Vincent Lindon : "Je me suis fait diaboliser par le rôle"
Cannes 2018 : Vincent Lindon : "Je me suis fait diaboliser par le rôle"
RENCONTRE - Le cinéma français est de nouveau à l'honneur puisque l'acteur entre en compétition avec le film "En guerre", réalisé par Stéphane Brizé. Le long-métrage sort en salles ce mardi dès 19 heures.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/cannes-2018-vincent-lindon-je-me-suis-fait-diaboliser-par-le-role-7793387757
2018-05-15 12:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F8yO1O3oJLtLt3jlFLf3hA/330v220-2/online/image/2015/0524/7778474674_vincent-lindon.jpg