2 min de lecture Bernard Tapie

Bernard Tapie, gravement malade, se prépare à rejouer au théâtre

VU DANS LA PRESSE - Bernard Tapie, atteint d'un double cancer, va monter sur les planches au printemps pour jouer "Vol au-dessus d'un nid de coucou".

Bernard Tapie, lors d'une conférence à Liège en septembre 2018
Bernard Tapie, lors d'une conférence à Liège en septembre 2018 Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Alors qu'il lutte contre un double cancer depuis 2017,  Bernard Tapie reste un homme combatif : l'ancien président de l'Olympique de Marseille se prépare déjà à renouer avec le théâtre au printemps 2020 pour fêter les 20 ans de la pièce "Vol au-dessus d'un nid de coucou".

"Des gens ont envie de me voir et la seule façon que j‘ai de les rencontrer, c’est d’être sur scène", se réjouit-il. "Et ce sont les producteurs américains de la pièce Vol au-dessus d’un nid de coucou qui ont appelé mon agent pour lui dire que, vingt ans après, ce serait génial si j’acceptais de refaire une vingtaine ou une trentaine de représentations. Ce qui m’a énormément touché", rapporte Nice Matin

Mais le temps est compté, même si les médecins ne savent pas encore combien de mois ou d'années sa santé peut se maintenir. Faute de traitement approprié à son double cancer, Bernard Tapie n'a pas reçu de soins depuis l'été 2019. 

Une prise de conscience douloureuse

"Cette maladie a une vertu, en quelque sorte, à la fois épouvantable et très intéressante. À n’importe quel âge, y compris à 80 ans, on se dit qu’on a le temps. Toute notre vie se déroule comme si nous étions presque sûrs d’être tous immortels. (...) D’un seul coup, on vous apprend que vous avez le cancer, et c’est comme si l’on vous remettait le passeport. Vous prenez conscience.(...).", reconnaît Bernard Tapie, qui reste confiant et qui ne manque pas de saluer le travail du corps médical. "C'est là que les médecins sont formidables : on croit qu'ils abandonnent alors qu'ils étudient, lisent tout et se renseignent". 

À lire aussi
Bernard Tapie théâtre
Bernard Tapie reporte ses engagements aux Folies Bergère, à Paris

Quant aux erreurs du passé, Bernard Tapie regrette mais considère avoir suffisamment payé le prix de ses méfaits. "Quand vous vous comportez mal et que cela montre une personnalité qui n’est pas la vôtre, vous en payez le prix (...). La prison? Il y a deux peines: l’enfermement et le remords (...). Oui, j’ai vécu des moments dramatiques", déplore-t-il. 

Réforme des retraites : "les deux camps ont raison"

Sur l'actualité, particulièrement houleuse au 19e jour de mobilisation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, l'homme d'affaires ne se positionne pas, considérant les deux camps légitimes dans leurs démarches

"On ne peut pas dire aujourd’hui que le conflit est le fait de gens qui réclament indûment et de gestionnaires qui auraient tort de vouloir réduire la dépense. Car les deux ont raison : ceux qui gueulent parce que le contrat de travail qu’ils ont signé n’est pas respecté et ceux qui, en responsabilité, doivent éviter une situation telle que la Grèce l’a connue, dans l’impossibilité de faire face à la dette". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernard Tapie Santé Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants