1 min de lecture Affaire Tapie

Bernard Tapie : au tribunal, l'homme d'affaires dénonce un "spectacle" judiciaire

L'ancien président de l'OM affronte ses créanciers au tribunal de commerce de Bobigny, qui lui réclament près de 400 millions d'euros.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Bernard Tapie : au tribunal, l'homme d'affaires dénonce un "spectacle" judiciaire Crédit Image : Emmanuel DUNAND / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert édité par Félix Roudaut

Bernard Tapie est plus combatif que jamais. Présent ce mercredi 30 octobre au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) dans le cadre d'un énième épisode de l'arbitrage Adidas - Crédit Lyonnais, l'homme d'affaires a montré les muscles : "Vous la voyez la guillotine ? Elle n'est pas encore installée", a ainsi tempêté l'ancien président de l'Olympique de Marseille devant les journalistes.

L'homme d'affaires veut ainsi montrer à l'opinion et aux juges, qui examinent à huis clos la liquidation judiciaire de certaines de ses filiales, qu'il n'a pas peur de cette bataille de Bobigny. Il est opposé à des créanciers veulent récupérer plus de 400 millions d'euros. Arrivé tout sourire dans l'enceinte du tribunal, Bernard Tapie s'agace toutefois de ce qu'il qualifie de cirque judiciaire orchestré par les médias.

"À l'heure où je vous parle, il n'y a pas un euro exigé de créances (...) Alors quand il y aura des créances qui auront été contrôlées vérifiées et admises, on parlera d'un plan ou de la liquidation. En attendant, c'est du spectacle", poursuit l'ancien ministre.

Pour l'heure, la traque des 403 millions d'euros n'a pas encore réellement commencé puisque derrière la porte vitrée, l'avocat de Bernard Tapie vient d'ouvrir une nouvelle brèche procédurale en déposant une question prioritaire de constitutionnalité. La décision est attendue d'ici la fin de l'année 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Tapie Affaire Tapie Bernard Tapie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants