1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Affaire DSK : dans son livre, Anne Sinclair revient sur sa "descente aux enfers", raconte Valérie Trierweiler

Affaire DSK : dans son livre, Anne Sinclair revient sur sa "descente aux enfers", raconte Valérie Trierweiler

ÉDITO - Après dix ans de silence, Anne Sinclair dévoile les secrets de sa relation avec Dominique Strauss-Kahn au moment où les différents scandales ont éclaté.

La journaliste Anne Sinclair, le 10 avril 2014 à Paris
La journaliste Anne Sinclair, le 10 avril 2014 à Paris
Crédit : AFP / JACQUES DEMARTHON
L'oeil de Valérie Trierweiler du 26 mai 2021
04:33
L'œil de... Valérie Trierweiler du 26 mai 2021
04:33
Valérie Trierweiler
Journaliste

Une femme revient sur le devant de la scène après plusieurs années d'attente, il s'agit d’Anne Sinclair dont le livre Passé Composé sort aux éditions Grasset. Un livre confessions attendu depuis dix ans, depuis l’affaire. On y apprend qu’elle était adulée par son père, étouffée par sa mère, qu’elle est allée en classe dans un cours privé très chic avec le fils de Chaban-Delmas et plus tard avec Véronique Sanson.

Au niveau politique, elle revient sur sa déception de François Mitterrand après l’affaire Bousquet alors qu’elle l’avait soutenu. Pourtant elle reste de gauche mais une gauche qu’elle tacle largement. Elle nous dresse aussi le portrait de grandes personnalités telles que Madonna, Delors, Simone Veil, Gorbatchev et bien d’autres.   

Mais si les lecteurs vont se ruer vers ce livre, c'est pour une toute autre raison, tout le monde attend ses révélations sur l’affaire DSK. Lorsque le scandale a éclaté, nous avons vu une Anne Sinclair très digne aux côtés de son mari. Elle le soutenait envers et contre tous, n’a pas lésiné à puiser dans sa fortune personnelle pour financer les frais d’avocats colossaux.

Des confessions attendues depuis 10 ans

Avant de commencer la lecture de ce livre, je me suis souvenue d’une de ses déclarations d’il y a trois ans environ : "Je ne dirai rien de plus. On continue de m’interroger sur cette histoire. Je refuse de m’épancher". Finalement, elle l'a fait mais reconnaissons que dans sa préface, elle déclare avoir changé d’avis

À lire aussi

Il faut attendre la page 262 pour qu’elle évoque "son époux ministre des finances de Jospin" dont elle ne dit pas grand-chose, il faut pousser encore 60 pages pour parvenir à ce qu’elle appelle "le chapitre impossible", l’avant-dernier. 

Elle était très amoureuse de lui et admirait son intelligence mais elle était sous l’emprise de cet homme auquel elle ne voulait pas déplaire. Et surtout elle ignorait tout de ses agissements. Elle aurait préféré qu’il reste professeur d’économie. Qu’on se le dise, non, elle ne voulait pas aller à l’Élysée. Elle raconte la première bourrasque en 2008 lors de la révélation de la liaison avec la collaboratrice hongroise du FMI, mais son inconscient a continué à ne pas voir.

Elle a découvert un tout autre homme

Après, c’est la véritable confession. Le rythme de l’écriture change. Elle livre tout, le récit à New York, la pression médiatique mondiale 150.000 unes de journaux dans le monde ! Et au fur et à mesure que nous entrons dans le vif du sujet, la lecture devient oppressante. 

Le récit de l’arrivée au tribunal est terrible. Il y a 40 pages qui décrivent la descente aux enfers. Les révélations qui s’accumulent jusqu’à l’autre affaire, celle du Carlton. Des violences qu’il prodiguait sur des femmes. Après 20 ans de mariage, elle découvre un inconnu.

Mais le lecteur restera sur sa faim. Comme elle. Elle l’avoue, elle n’a jamais eu de conversation de fond avec lui sur tout cela. Alors on attend maintenant les confessions de DSK.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/