3 min de lecture États-Unis

L'affaire DSK arrive sur Netflix : les grandes dates de l'affaire du Sofitel de New York

Plus de neuf ans après l'affaire du Sofitel de New York, Netflix mettra en ligne à partir du 7 décembre une série-documentaire revenant sur un scandale politico-sexuel marquant.

Les Français découvrent les us et coutumes de la justice américaine, qui laisse les caméras filmer les audiences durant lesquelles DSK est auditionné devant le tribunal. Ce dernier ne reconnaîtra jamais les faits et évoque une relation consentie.
Les Français découvrent les us et coutumes de la justice américaine, qui laisse les caméras filmer les audiences durant lesquelles DSK est auditionné devant le tribunal. Ce dernier ne reconnaîtra jamais les faits et évoque une relation consentie.
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Que s'est-il vraiment passé dans la chambre 2806 d'un Sofitel de New York le 14 mai 2011 ? C'est la question à laquelle un documentaire en quatre partie, diffusé sur Netflix à partir du 7 décembre, tentera de répondre. 

Baptisée Chambre 2806 : l'Affaire DSKet réalisée par le français Jalil Lespert, cette série reviendra sur les faits qui se sont déroulés ce jour du printemps 2011, dans cette suite où une femme de chambre, Nafissatou Diallo, dit avoir été agressée sexuellement par le directeur général du Fonds monétaire international d'alors : Dominique Strauss-Kahn.

Un scandale, qui aura des mois durant occupé l'espace médiatique en France comme aux Etats-Unis, et dont l'impact sur la vie politique hexagonale sera si violent qu'il en renversera la présidentielle de 2012. Rentré en France le 4 septembre, trois mois et demi après des accusations de crimes sexuels abandonnées le 23 août, DSK s'exprimera finalement le 18 septembre sur l'affaire du Sofitel. Une affaire politico-sexuelle, dont voici les grands dates. 

Les grandes dates de l'affaire du Sofitel

Le 14 mai, le français Dominique Strauss-Kahn directeur général du Fonds monétaire international (FMI), est arrêté à New York dans un avion en partance pour Paris, puis accusé d'agression sexuelle sur une employée de l'hôtel Sofitel à Manhattan. Le 15 mai, DSK, qui nie les faits, est accusé d'acte sexuel criminel, tentative de viol et séquestration sur Nafissatou Diallo, une Guinéenne de 32 ans.

À lire aussi
Maison blanche
États-Unis : quelle vie pour les anciens présidents après la Maison-Blanche ?

Le 16 mai, DSK, incarcéré, est visé par sept chefs d'accusation passibles de 15 à 74 ans de prison. La défense est menée par deux avocats réputés, William Taylor et Benjamin Brafman. Deux jours plus tard, la plaignante nie devant la chambre d'accusation toute relation sexuelle consentie.

Les 19 et 20 mai : Dominique Strauss-Kahn démissionne du FMI. Inculpé, il est remis en liberté et assigné à résidence à New York sous contrôle électronique, avec une caution d'un million de dollars et 5 millions de garantie. Des chaînes de télévision américaines et française affirment le 23 mai que son ADN a été retrouvé sur les vêtements de Nafissatou Diallo.

Le 1er juillet, DSK (qui a plaidé non coupable le 6 juin) obtient la levée de son assignation à résidence. Selon le procureur, Nafissatou Diallo a produit sous serment un "récit erroné" de l'agression et sur "plusieurs autres sujets". Les poursuites sont maintenues et DSK reste privé de passeport.

L'affaire DSK, coté français

Le 4 juillet, l'affaire DSK s'exporte en France. Une jeune romancière, Tristane Banon, qui affirme avoir été agressée sexuellement en 2003 par DSK, dépose plainte à Paris. Une enquête préliminaire est ouverte par le parquet de Paris le 8 juillet. Des auditions se déroulent jusqu'au 11. De son côté, DSK porte plainte pour dénonciation calomnieuse.

Le 25 juillet, Nafissatou Diallo raconte sa version des faits à Newsweek et ABC, avant de porter plainte le 8 août pour "agression violente et sadique", en demandant des dommages et intérêts. Onze jours plus tard (19 août), des extraits du rapport médical concluant à un viol sont publiés. Les avocats de DSK dénoncent un rapport "basé presque exclusivement sur les propos" de la victime présumée.

Le 22 août, le procureur Cyrus Vance demande au juge la fin de toutes les poursuites. Il explique que des éléments prouvent que Nafissatou Diallo a eu "une relation sexuelle précipitée" avec l'ancien patron du FMI, mais que ses mensonges ont "sérieusement entamé sa crédibilité".

Les 23 et 25 août, le juge Michael Obus décide l'abandon des poursuites et DSK récupère son passeport. Dès le lendemain, DSK et son épouse Anne Sinclair quittent New York pour leur domicile de Washington. Le 29 août, Dominique Strauss-Kahn fait une visite privée au Fonds monétaire international et présente ses excuses aux employés de l'institution qu'il a dirigée pendant quatre ans.

Le 4 septembre, un avion d'Air France en provenance de New York et transportant Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair se pose vers 7h05 à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle. Le 12 septembre, DSK est entendu en qualité de témoin dans le cadre de la plainte de Tristane Banon. Enfin, le 18 septembre, DSK est invité au 20h de TF1 pour s'exprimer publiquement pour la première fois depuis le début de l'affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Netflix Dominique Strauss-Kahn
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants