1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Jean-Jacques Goldman : qui était Sam Brewski avec qui il a écrit de grands tubes ?
2 min de lecture

Jean-Jacques Goldman : qui était Sam Brewski avec qui il a écrit de grands tubes ?

Vous ne connaissez pas Sam Brewski, mais pourtant vous connaissez tous cet inconnu qui a signé quelques gros tubes de la chanson française des années 90. Et pour cause, c’est lui qui a voulu se cacher.

Jean-Jacques Goldman (illustration)
Jean-Jacques Goldman (illustration)
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Comment Sam Brewski est lié à Jean-Jacques Goldman ?
03:09
Comment Sam Brewski est lié à Jean-Jacques Goldman ?
03:09
Florian Gazan

Sam Brewski est né en 1951 à Paris, mais grandit dans la banlieue Ouest où ses parents tiennent un magasin de sport. Mais Sam, sa passion, c’est la musique qu’il découvre lors de son passage chez les scouts. Il prend des cours de violon, de piano mais son instrument c’est la guitare avec laquelle il se met à composer des musiques qu’il propose aux maisons de disques pour leurs artistes. 

Et en 1994, bingo, il réussit à en placer une pour Patricia Kaas, le résultat c'est Il me dit que je suis belle. Une chanson qui monte jusqu’à la 5e place du Top 50. Et du coup Sam Brewski est sollicité pour d’autres chanteurs, comme Florent Pagny pour qui il signe l’année suivante carrément 3 chansons dont Si Tu Veux M'Essayer.

Mais en réalité, Sam Brewski ne s’appelle pas Sam Brewski. C’est un pseudonyme utilisé par quelqu’un pour signer ces chansons ainsi que quelques autres pour Roch Voisine, Chimène Badi et Philippe Lavil. Et ce quelqu’un, il est très, très, très connu. Souvent un pseudonyme cache des indices sur l’identité de celui qui l’utilise.

Ce n'est pas son seul pseudo

Brewski, c’est un terme utilisé souvent par les Juifs réfugiés aux États-Unis pour désigner la bière. On a donc affaire à un artiste de confession juive. Quant à "Sam", c’est une référence à l’Oncle Sam, c’est donc quelqu’un qui a la fascination de l’Amérique. Il l’a d’ailleurs chantée mais cette fois sous son vrai nom. Eh oui Sam Brewski, c’est Jean-Jacques Goldman !

À lire aussi

Goldman a pris ce pseudo, non pas parce qu’il ne les assumait pas, juste parce qu’il ne voulait pas que la présence de son vrai nom dans les crédits n’attire trop l’attention sur lui au détriment de l’interprète et de la chanson elle-même. 

Mais ce n’est pas son seul pseudo. Lors d’une collaboration avec Marc Lavoine, il en a utilisé un plutôt marrant, celui de O.Ménor. O comme Olivier ou Octave, peu importe, car ce O.Ménor peut se lire Homme en Or, la traduction française de Goldman

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/