1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Clovis : pourquoi l'histoire de son baptême a été modifiée après sa mort
3 min de lecture

Clovis : pourquoi l'histoire de son baptême a été modifiée après sa mort

Depuis des siècles, les historiens s’interrogent sur la date de son baptême, évènement marquant de son règne. Tout ce qu’on peut dire c’est qu’il a été baptisé sans doute à Reims.

Clotilde et son époux Clovis
Clotilde et son époux Clovis
Crédit : usée des Beaux-Arts de la ville de Paris
Clovis, le plus célèbre et le plus méconnu des rois
00:39:52
Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Lorànt Deutsch

Malgré les apparences ce n’est pas Clovis qui a créé le royaume de France. Il ignorait complètement ce mot et le territoire qu’il représente aujourd’hui, tout cela s’est fait bien après lui. Clovis est un germain, qui parle le francique, la langue des Francs originaires des Pays-Bas qu’on appelait les Francs saliens, peut-être parce qu’ils récoltaient du sel au bord de la mer du Nord. 

Depuis des siècles, les historiens s’interrogent sur la date de son baptême, évènement marquant de son règne. Tout ce qu’on peut dire c’est qu’il a été baptisé sans doute à Reims, par l’évêque Rémi, le 24 ou le 25 décembre d’une année comprise entre 496 et 511.

Pour comprendre, il faut savoir que le mariage de Clovis avec Clotilde est la première étape de sa conversion au christianisme, car elle est chrétienne et lui païen. Il ne s'oppose pas aux baptêmes de ses enfants, mais la mort de son fils aîné Ingomer en 494, juste après son baptême, est un signe pour lui de l'impuissance de Dieu et de la reine (face à la mort). Clovis résiste toujours à sa conversion et a du mal à concevoir un dieu unique. Mais, en 496, cela va changer.

Il y a des détails ajouté au baptême

À cette époque, il  craint que ses guerriers germains se choisissent un autre roi, s’il perd le combat contre les Alamans sous l’étendard de Jésus-Christ. Alors, "perdu pour gagner", le Franc, avec un millénaire d’avance, nous fait presque le coup du pari de Pascal : "Cher Jésus-Christ, si tu es un Dieu vivant, tu me donnes la victoire et je me fais baptiser". Il gagne à Tolbiac et se fait ensuite baptiser. 

À lire aussi

Le jour de la cérémonie, Grégoire de Tours raconte que l’évêque aurait apostrophé Clovis ainsi : "Courbe toi, fier Sicambre. Adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré". On dirait du Victor Hugo, mais c’est une embrouille, comme le terme de Sicambre, qui est tiré d’une légende qui faisait remonter l’origine des Francs aux Troyens qui avaient fondé la ville de Sicambrie. 

Les petits écoliers en blouse grise de la IIIe République se tordent de rire quand leurs instituteurs leur servent le : "fier Sicambre", car ils connaissent tous la réponse de Clovis au vieux Rémi : "Et toi, cambre-toi, fier si courbe !" La machine à fabriquer les mythes et légendes s’est emballée. 

Quid de la Sainte-Ampoule ?

On ne sait pas comment le baptême s’est passé, mais trois siècles plus tard un archevêque de Reims, lui s’en "souvient". Et voilà ce qu’il nous dit : Clovis a été baptisé à Pâques et pas à Noël et 3.000 soldats ont été baptisés avec lui. Sachant que le baptistère ne pouvait recevoir que trois personnes à la fois, on comprend que ça ait duré jusqu’à Pâques…

Et vous vous souvenez sûrement des images de vos livres d’histoire : une colombe aurait apporté à l’évêque Rémi la Sainte Ampoule contenant les huiles destinées à sacrer le roi. Mais alors, me direz-vous, il été baptisé ou sacré, Clovis ? Les deux, nous dit l’archevêque de Reims. L’idée ici bien sûr, c’est que Reims apparaisse comme la métropole des empereurs carolingiens en organisant le baptême à Reims. 

En fait c’est seulement en 1131 que la Sainte Ampoule fait son apparition lors du sacre de Louis VII. Mais à côté de Charlemagne, Clovis, le roi des Francs ne fait pas le poids. Il faut attendre saint Louis pour qu’il devienne non plus le roi des Francs, mais le roi des Français. On avance, le voilà canonisé – sans l’avis du pape – et les trois crapauds, qui ornaient son bouclier, sont transformés en fleurs de lys, l’emblème des rois de France. Et de métamorphoses, en miracles et en fake news Clovis est reconnu comme le fondateur du royaume de France.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/