1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Roi Dagobert : la véritable histoire de la chanson sur "la culotte à l'envers"
2 min de lecture

Roi Dagobert : la véritable histoire de la chanson sur "la culotte à l'envers"

Dagobert est un roi qui a œuvré pour le royaume, mais la postérité retient surtout, à cause d'une chanson, qu'il ne savait pas mettre ses sous-vêtements dans le bon sens...

Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Crédit : Lionel Guericolas / Agence 1827 / RTL
Dagobert, le grand roi à la couronne bien à l'endroit
30:44
Lorànt Deutsch - Entrez dans l'histoire
Lorànt Deutsch - édité par Capucine Trollion

Lorsqu'on fait le bilan du règne de Dagobert, c'est du très lourd. Il a jeté les bases d’un gouvernement solide, il a favorisé l’essor des grands principes du Moyen Âge comme la féodalité et les monastères. Il a forgé un État central puissant, même s’il s’est défait après sa mort, avec le partage des royaumes entre ses fils. 

Dagobert a fait de Paris sa capitale unitaire et fondé la basilique de Saint-Denis. Mais surtout, il s’est montré tout au long de son règne soucieux du bien public. Et cela, c’est peut-être ce que l’on a tendance à oublier, à cause d'une petite chanson : "Le bon roi Dagobert  a mis sa culotte à l'envers ; Le grand saint Éloi, Lui dit : 'Ô mon roi ! Votre Majesté, Est mal culottée'. C'est vrai, lui dit le roi, Je vais la remettre à l'endroit"...

Cette chanson, elle ne date pas du tout de son règne. Elle a été écrite bien plus tard, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Selon la légende, Dagobert était tellement distrait qu'il avait l'habitude de mettre ses culottes à l'envers, c’est-à-dire ses pantalons dans le langage de l’époque. On raconte même que Dagobert, très populaire et bon vivant, ne rechignait pas à se tourner lui-même en dérision. 

Une chanson contre l'autorité royale

Mais en réalité, cette chanson parodique ne cible pas directement Dagobert, c’est toute l’autorité royale qui est visée et tournée en ridicule, en ce Siècle des Lumières qui prépare le terrain à la Révolution française. D’ailleurs, les couplets ont été écrits au fil du temps et certaines paroles datent précisément de la période révolutionnaire. À travers Dagobert, c’est Louis XVI dont on se moque, tout en échappant à la censure. On se moque par exemple d’une certaine tendance à la gloutonnerie qu’avait Louis XVI : "Le bon roi Dagobert, Mangeait en glouton du dessert".

À écouter aussi

Pauvre Dagobert, c’est bête quand même ! Il a passé toute sa vie à œuvrer pour un royaume fort et en paix, et il nous apparaît comme une espèce de grand dadais qui ne sait pas mettre son slip... La postérité est parfois injuste. Mais il ne tient qu’à nous de rendre justice à la mémoire de Dagobert. Alors, à tous ceux qui ont des enfants en bas âge, lorsque vous chanterez cette petite chanson, n’oubliez pas d’ajouter un couplet sur les grandes actions du bon roi Dagobert. 

L'invitée d'"Entrez dans l'Histoire"

Sylvie Joye, historienne.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/