1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Silence", "Seuls" et "50 Nuances plus sombres" : les sorties ciné de la semaine
3 min de lecture

"Silence", "Seuls" et "50 Nuances plus sombres" : les sorties ciné de la semaine

Dans l'actualité ciné de ce mercredi 8 février, le carton en salles de "Raid Dingue" avec Dany Boon, mais aussi les sorties de "Silence", "Lego Batman le film" et "Seuls".

Andrew Garfield dans "Silence" de Martin Scorsese
Andrew Garfield dans "Silence" de Martin Scorsese
Crédit : Concorde Filmverleih GmbH
Box-office et sorties ciné du 8 février
07:30
Stéphane Boudsocq

Raid Dingue de et avec Dany Boon réalise le meilleur démarrage tricolore depuis Lucy de Luc Besson durant l'été 2014. Près de 1,5 million d'entrées en une semaine ! Et les vacances commencent à peine, ce score devrait augmenter d'ici la fin du mois avec une jauge entre 4 et 5 millions au final. À noter également, le score du film d'animation Sahara, qui a attiré près de 200.000 spectateurs.

Les films d'auteurs se portent bien aussi, représentés par Jackie avec Natalie Portman, qui frôle les 180 000 entrées. Moonlight de Barry Jenkins dépasse les 100.000 spectateurs. Et puis côté confirmations, Tous en scène atteint 1,4 million en deux semaines et La La Land presque 1,3 million avec un recul très modéré du nombre d'entrées.

Douze nouveaux films partent ce mercredi 8 février à l'assaut de ce box-office. Tout d'abord, Silence, le film RTL de Martin Scorsese. Parce que plus le temps passe et plus cette fresque contemplative sur la foi reste accrochée à la mémoire ceux qui ont déjà eu chance de la voir. Le film est un portrait violent et mystique de ce Japon du 17ème siècle, perturbé par des évangélistes catholiques.

Silence fait partie des films qui vous suivent, voire qui vous poursuivent. Scorsese met le tout en scène avec calme et maestria pour un long-métrage porté par ses acteurs, Liam Neeson, Adam Driver et Andrew Garfield. Ces deux derniers jouent des jésuites qui vont partir pour le Japon, sur les traces de leur mentor, porté disparu.

"Lego Batman, le film", techniquement parfait

Parmi les autres sorties de ce mercredi 8 février, de l'animation avec Lego Batman, le film. Second volet des aventures délirantes et débridées de dizaines de personnages issus de films cultes, ceux de super-héros, d'action ou de science-fiction. Cette fois, c'est l'homme chauve-souris, Robin, le Joker et consorts qui servent de trame à ce film techniquement parfait. Les personnages et les décors en briques Lego sont remarquables, mais qui aurait mérité d'être un peu plus corrosif, voire plus trash. Tout le monde trouvera son compte. Côté voix, on retrouve celles des footballeurs Antoine Griezman et Blaise Mathuidi, mais aussi Rayane Bensetti.

Lego Batman, le film en salles ce 8 février, tout comme une autre suite, celle de 50 Nuances de Grey, intitulée 50 Nuances plus sombres, vraiment très sombre puisque la presse est restée dans un noir complet, les producteurs n'ayant organisé aucune projection avant la sortie.

"Seuls", de David Moreau et "American Honey" d'Andréa Arnold

À lire aussi

Le réalisateur de 20 ans d'écart - excellente comédie et beau succès public en 2013, avec Virginie Efira et Pierre Niney - revient à ses premières amours : le film de genre, autrement dit la science fiction à tendance horrifique. Seul est adapté d'une série de bande-dessinées signées Velman-Gazzotti, qui imagine un groupe d'ado qui se réveille un "beau" jour seuls au monde, toute trace d'humanité ayant disparu. Le casting des jeunes comédiens est épatant, Seuls est une réussite qui mériterait justement de n'être plus seule.

Pour terminer, la mélancolie sensuelle American Honey, film Andréa Arnold, qui offre un portrait désenchanté d'une certaine jeunesse américaine, à la recherche de jours meilleurs et d'amour, en rupture de rêve et de structure familiale, face à un pays qui change de visage selon s'il se ballade dans les grandes villes ou à la campagne. American honey prend toute sa dimension aujourd'hui dans cette ère Trump débutante, on y croise Shia Labeouf et de jeunes acteurs formidables à l'image de Riley Keough, la petite-fille d'Elvis Presley.

Le cinéma indépendant américain se porte bien, de La La Land à Moonlight en passant donc par American Honey profitez-en !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/