2 min de lecture Cinéma

Mort de Michael Lonsdale : de "Moonraker" à "Des Hommes et des Dieux", ses plus grands rôles

L'acteur, décédé à 89 ans, a tourné dans près de 200 films, avant d'obtenir un César en 2011. Retour en cinq films sur sa carrière marquée par le théâtre et le cinéma.

Michael Lonsdale à Cannes en 2010 (illustration)
Michael Lonsdale à Cannes en 2010 (illustration) Crédit : AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT
louis
Louis Chahuneau et AFP

Comédien aussi à l'aise au théâtre qu'au cinéma, Michael Lonsdale est décédé lundi 21 septembre à 89 ans, après 60 années de carrière et un césar en 2011 pour son rôle de moine dans Des hommes et des dieuxHibernatusMonsieur KleinLe Nom de la rose, parmi les quelque 200 films dans lesquels l'acteur franco-britannique a tourné, certains ont marqué les téléspectateurs. 

Né en mai 1931 à Paris, Michael Lonsdale va rapidement connaître les joies du cinéma. En 1968, il joue dans Baisers volés de François Truffaut, un rôle qui va le révéler. Lonsdale y incarne un marchand de chaussures prospère qui engage un détective privé pour savoir pourquoi personne ne l'aime. Improvisées à la veille de mai 68, les séquences sont tournées comme des sketchs. 

Dans les années 80, Lonsdale tourne deux films mémorables et totalement différents. Il apparaît d'abord dans Une Sale histoire de Jean Eustache en 1977. Michael Lonsdale raconte face caméra, lors d'un monologue de 20 minutes, une histoire de toilettes publiques et de voyeurisme. Drôle et sulfureux, le comédien aborde l'air de rien une kyrielle de sujets tabous.

Un cruel méchant dans "James Bond"

Deux ans plus tard, on le découvre en très cruel Hug Drax, génial inventeur de navette spatiale, dans le 11e opus de James Bond, Moonraker, réalisé par Lewis Gilbert (1979). "J'aime bien être là où on ne m'attend pas", lance-t-il alors.

À lire aussi
Nicolas Maury dans "Garçon chiffon", en salles le 28 octobre 2020 Cinéma
"Garçon chiffon" : qui est le réalisateur et l'acteur Nicolas Maury ?

En 1975, Marguerite Duras adapte la pièce de théâtre India Song en long-métrage. Elle choisit alors Lonsdale pour jouer l'ancien vice-consul de France à Lahore amoureux fou. "Ce qu'on faisait avec Marguerite (Duras) ce n'était plus vraiment du cinéma, c'était une telle ambiance d'amitié, une confiance totale", expliquait l'acteur qui avait rencontré l'écrivaine en 1968 en montant L'Amante anglaise au théâtre.

Consécration en 2011 avec "Des hommes et des dieux"

À 79 ans, malgré ses innombrables apparitions sur les planches ou sur le grand écran, Michael Lonsdale n'a pas reçu grand nombre de récompenses. Mais en 2011, c'est la consécration avec un film symbolique pour cette homme de foi : il reçoit le César du meilleur second rôle pour son interprétation de Frère Luc dans Des hommes et des Dieux de Xavier Beauvois (2010). C'est l'un des huit moines français du monastère de Tibhirine en Algérie, assassinés en 1996. Michael Lonsdale apparaîtra pour les dernières fois au cinéma en 2015.

Lire la suite
Cinéma Théâtre Culture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants