1 min de lecture Cinéma

Festival du film d'Angoulême : pour Elsa Zylberstein, le cinéma "rêve à nouveau"

INVITÉE RTL - Malgré le contexte sanitaire, le festival du film francophone d'Angoulême a bien lieu. L'actrice Elsa Zylberstein, vice-présidente du jury de la compétition, ne cache pas son enthousiasme.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Festival du film d'Angoulême : pour Elsa Zylberstein, le cinéma "rêve à nouveau" Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Sarah Belien

L'édition 2020 du festival du film francophone d'Angoulême s'est ouvert ce week-end. Un lancement dans un contexte particulier en raison de la crise sanitaire. En lice, plus de 60 films et 10 longs métrages en compétition.

Pour l'actrice Elsa Zylberstein, également vice-présidente du jury de la compétition, "c'est enthousiasment de se dire qu'il y a tout le petit monde du cinéma français qui est là, qui soutient les films, qui se reconnaît, qui rêve à nouveau. C'est important et c'est génial que Dominique Besnehard et Marie-France Brière aient tenu le festival."

Cet arrêt forcé du cinéma pendant la période du confinement n'a pas été un moment difficile pour l'actrice. "Je devais commencer le film de Jean-Pierre Jeunet fin avril, je le commence le 27 septembre. J'ai essayé de philosopher, d'être dans une réalité, de créer autre chose, de transformer ce moment en moi," raconte Elsa Zylberstein.

La culture, les arts, c'est essentiel

Elsa Zylberstein
Partager la citation

Le Premier ministre s'est rendu à l'ouverture du festival, ce vendredi 28 août, où il a annoncé apporter 165 millions d'euros pour soutenir le cinéma. Une mesure saluée par l'actrice, pour qui "la culture, les arts, c'est essentiel pour les gens."

À lire aussi
Illustration Cinéma
Hommage à Bourvil et Antoine de Maximy dans RTL POP CINÉ avec Vincent Perrot

"Pour les métiers artistiques c'est difficile, les gens sont très proches les uns des autres. Les restaurants ont repris, je ne vois pas pourquoi le cinéma ne continuerait pas. On est prudent, les gens sont testés, on va au cinéma avec un masque," déclare Elsa Zylberstein, qui reste optimiste. "Notre vie entière ne va pas être comme ça. C'est un moment de notre vie, il faut le prendre comme cela."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Festival Angoulême
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants