1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Les Bronzés" : "Aujourd'hui, je ne crois pas qu'on pourrait faire pareil", selon Leconte
3 min de lecture

"Les Bronzés" : "Aujourd'hui, je ne crois pas qu'on pourrait faire pareil", selon Leconte

Le 22 novembre 1978, la France succombe aux "Bronzés" de Patrice Leconte. C'est une formidable caricature du Club Med, un concept de vacances qui fait alors fureur, avec des GO lourdingues et ses jeux délicieusement pathétiques.

Jean-Claude Dusse (Michel Blanc) dans "Les Bronzés"
Jean-Claude Dusse (Michel Blanc) dans "Les Bronzés"
Crédit : Capture d'écran YouTube
RÉCIT - "Les Bronzés" : le jour où la France découvre la saga qui deviendra culte
03:18
L'INTÉGRALE - "Les Bronzés" : un film qui a marqué des générations
37:39
Capucine Trollion & Bastien Robin

Le 22 novembre 1978, nous sommes en Côte d’Ivoire avec Les Bronzés. Gigi (Marie-Anne Chazelle), Bernard (Gérard Jugnot), Jean-Claude (Michel Blanc), Nathalie (Josiane Balasko), Jérôme (Christian Clavier) et Christiane (Dominique Lavanant) arrivent dans un village de vacances, où les bungalows portent des noms de coquillages et les touristes un collier de perles qui sert à payer les cocktails. 

Pour le confort de tous, il y a Popeye (Thierry Lhermitte), le chef des sports, un gros dragueur que rien n’arrête, et les animateurs Bobo (Luis Rego)et Bourseault (Michel Creton). Dans Les Bronzés, on partage tout : les chambres, les activités et même les partenaires sexuels ! Une formidable caricature du Club Med, un concept de vacances qui fait alors fureur, avec des GO lourdingues, sa chanson érigée en hymne, ses jeux délicieusement pathétiques, ses maillots de bain poutres apparentes

"À cette époque-là [en interview, ndlr] je cherchais mes mots, je disais n'importe quoi", réagit le réalisateur Patrice Leconte en écoutant une archive où la troupe du Splendid se moque de lui. "Ils sont très chambreurs, même entre eux. Les vannes fusent un peu de tous les côtés (...) c'est vrai qu'il vaut mieux être de leur côté qu'en face, parce qu'ils chambrent beaucoup. Mais, Ils ont bon fond",  ajoute le réalisateur au micro de Jour J.

À quoi tient le succès du film ?

Quand Les Bronzés arrive au cinéma, on est encore dans une société corsetée. L'humour dans les films, c'étaient plus les mimiques de Louis de Funès et Les Bronzés, c'est une sorte de révolution de l'humour au cinéma, explique ensuite Flavie Flament. "On n'était pas goguenards, on n'a pas fait le film dans l'esprit 'vous allez voir ce que vous allez voir, on va mettre tous les anciens au placard'", répond Patrice Leconte.

À lire aussi

"Mais c'est vrai qu'à l'époque en 1978, il y avait le comique troupier, Les bidasses en folie (...) ça fonctionnait et ça faisait des entrées, mais c'est vrai qu'il y avait un esprit café-théâtre. Et quand on l'a transposé au cinéma, des tas de réalisateurs chevronnés se sont retrouvés un petit peu vieillis parce que nous on faisait souffler, sans prétention, un vent un plus jeune et marrant", décrit encore le réalisateur. 

"Les Bronzés" reste culotté

Patrice Leconte

Outre l'humour, Les Bronzés parlent  de sexe, ce qu'on ne voyait pas à l'époque au cinéma. "Ce n'est pas impossible que ce film-là, qui était envisageable en 78, la preuve on l'a fait, aujourd'hui, je ne crois pas qu'on pourrait faire pareil", analyse Patrice Leconte. "Quand Popeye, Thierry Lhermitte, fait discrètement monter sur une bascule les filles qu'il a eues comme partenaires et qu'il fait le compte, ça me fait marrer, mais aujourd'hui on ne peut plus écrire ça".

"Donc, c'est vrai que lorsqu'on regarde ce film qui date de 1978, on a presque l'impression qu'il reste encore moderne dans la société d'aujourd'hui qu'il est outrancier", poursuit Flavie Flament. "Il reste culotté en tout cas, mais on ne s'en rendait pas bien compte. En deux mots, franchement il y avait de notre part une forme d'insouciance, de légèreté, mais ça nous semblait normal de dire ces trucs-là, c'était horrible, mais ça nous semblait normal", conclut le réalisateur. 

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/