2 min de lecture Littérature

Prix Goncourt et prix Renaudot : quand les lauréats se confiaient sur RTL

RENCONTRES - Le prix Goncourt a été attribué à Jean-Paul Dubois, tandis que Sylvain Tesson hérite du prix Renaudot. Tous deux étaient sur RTL pour se confier sur leur roman.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 05 novembre 2019 Crédit Image : RTL / ANDERSEN ULF - SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Maria Aït Ouariane

Les deux héros de cette saison littéraire s'appellent Jean-Paul Dubois et Sylvain Tesson. Lundi 4 novembre, l'un est reparti avec le prix Goncourt 2019 pour son roman Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon et le deuxième, Sylvain Tesson, avec le prix Renaudot pour son oeuvre La Panthère des neiges. Que ce soit Montréal pour Jean-Paul Dubois ou le plateau du Tibet pour Sylvain Tesson, les deux écrivains français ont tous deux puisé dans des inspirations venues d'ailleurs. 

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon était l'un des premiers coups de coeur de Laissez-vous tentez, ce 5 septembre 2019. "C'est un livre qui va plaire à tout le monde (...) ce qui est rare en France", confie Philippe Claudel, membre du jury Goncourt. 

Depuis 30 ans, Jean-Paul Dubois publie des romans au style reconnaissable entre tous et possède un talent rare à conjurer la violence du monde qui nous entoure, et à introduire de la tendresse et de l'humour dans toutes ses histoires. "C'est un romancier très français et très cosmopolite", estime Bernard Pivot, le président du jury Goncourt. 

Sylvain Tesson sur les traces d'un félin

Il ne figurait même pas sur la liste des auteurs pour le prix Renaudot, ce fût donc une véritable surprise pour l'écrivain. 

À lire aussi
"Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises" de François Reynaert littérature
"Les Livres ont la parole" : "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises" de François Reynaert

L'écrivain-voyageur Sylvain Tesson s'est rendu aux confins du Tibet en compagnie d'un ami photographe, Vincent Munier, pour une traque palpitante, pacifiste, d'un félin rare : la panthère des neiges

Plus qu'un plaidoyer écologique, Sylvain Tesson a "essayé de dire que le monde était d'une complexité biologique extraordinaire" dans son roman La Panthère des neiges. "Le monde est un miracle et nous sommes incroyablement inconséquents à son égard", avait-il déclaré au micro de RTL. "On se persuade qu'il faut augmenter la réalité, qu'il faut prolonger la vie de l'Homme, qu'il faut aller découvrir Mars, qu'il faut s'entourer d'écran (...) nous sommes fous". "Nous avons un comportement d'enfants gâtés devant un trésor", avait-il conclu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Goncourt Prix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants